Initié en 1961 par Honda, le pit bike, dirt bike ou encore petite moto était un deux roues destiné pour les enfants ou adolescents qui voulaient s’initier aux courses de moto. Comme premier modèle, il y a avait eu la fameuse Z100.  Mais très rapidement, la firme a du développé d’autres motos (la Z50M et la Z50 A) afin de répondre aux besoins du marché américain et européen.

Actuellement, les compétitions de Pit Bike n’engagent plus seulement les jeunes personnes. En effet, il existe maintenant des courses de dirt bike entièrement destinées pour les adultes.

Les compétitions de pit bike officielles en France

En France, la véritable compétition de pit bike racing a officiellement vu le jour en 2008. Sous l’égide de la Fédération française de motocyclisme, l’année 2018 serait chargée de courses palpitantes. Du 12 mai au 30 septembre, 7 courses sont prévues sur 7 pistes différentes. Répartie en trois catégories (kids, open et féminine) ce championnat national de dirt bike engage des petites motos cross qui ont une puissance comprise entre 88 à 190 cc (plus d’infos).

Les démarches à faire pour faire du dirt bike racing

Bien choisir son dirt bike

Le choix de sa petite moto cross est plus que déterminant si on veut faire du pit bike racing. Pour les débutants par exemple, l’idéal serait de commencer par une moto de petite cylindrée (50 à 88cc) avec une boite automatique ou semi-automatique. Pour les personnes qui souhaitent disputer une course dans la catégorie open par contre, il leur faudrait un dirt bike de 190cc doté d’une boite manuelle.

Concernant les marques, YCF reste la plus sollicitée par les amateurs et compétiteurs confirmés en pit bike. Réputés robustes et puissants, les pits bike YCF sont toutefois assez chers. Et pour ceux qui ont le budget limité donc, ils peuvent s’orienter sur une petite moto de marque bastos ou Apollo ou Bucci.

N’hésitez pas à consulter les sites des spécialistes dans le domaine comme le spécialiste du pit bike WKX racing pour avoir plus d’informations sur les différentes marques.

Préparer son pit bike pour la compétition

Pour faire une compétition de dirt bike, il faut tout d’abord penser à booster le moteur de son deux-roues. Généralement un pit bike qui court doit avoir un joint de culasse moins épais ainsi que des pistons modifiés. Il est également conseillé de recharger les chambres de combustion de la culasse et effectuer une opération de surfaçage au niveau du cylindre.

Mise à part le moteur, les suspensions ainsi que la fourche d’un pit bike de course doivent aussi être renforcées. En fonction du poids du pilote et de la puissance de la moto, la suspension pourrait être composée d’un simple Amortisseur 260 MM à un Amortisseur YCF réglable 280mm.

Perfectionnement au pilotage

Un dirt bike puissant et robuste ne suffit pas pour courir en compétition. En effet, il est très important d’affiner son pilotage car faire du dirt bike c’est comme faire de la moto cross ce qui demande beaucoup d’endurance et de précision. Pour ce faire, il est intéressant de se rendre périodiquement sur un circuit pour y apprendre à réaliser un bon départ, à faire des sauts et mieux négocier les virages.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE