Les huiles essentielles passionnent les adeptes de médecine douce. Mais elles sont au mieux regardées avec suspicion par de nombreux professionnels de la médecine conventionnelle. L’attitude est complètement différente dans la cosmétique où ces huiles sont très utilisées dans de nombreux produits de beauté.

Huile essentielle : une appellation trompeuse ?

Contrairement aux apparences, l’huile essentielle n’a pas beaucoup de gras. L'appellation la plus appropriée est le groupe de mots “essences végétales”. Les huiles essentielles sont des liquides concentrés contenant des composants aromatiques d'une plante. Ce liquide a été obtenu par une distillation faite avec la vapeur d'eau. Exception faite pour les essences d'agrumes : pour elles, l’extraction se fait à froid. Le chémotype est la liste des composants d’une huile essentielle. 

Les vertus de chaque huile essentielle peuvent être expliquées scientifiquement en effet, toute huile essentielle contient plusieurs centaines de molécules biochimiques. Une des raisons de la réserve des professionnels de la santé est liée à la difficulté d’application des huiles essentielles : certaines devant être diluées dans des boissons, d’autres devant être appliquées sur la peau. Difficile de définir un protocole de traitement standard comme c’est le cas avec les médicaments vendus en pharmacie.

Preuves scientifiques de l’efficacité des huiles essentielles 

Plusieurs études scientifiques ont prouvé l'efficacité de l'utilisation des huiles essentielles. Par exemple : celle de thym détruit la bactérie du staphylocoque en une heure. L'huile essentielle d’origan détruit les germes de la salmonellose. Quant à celle de tea tree (Melaleuca Alternifolia), elle détruit les bactéries que l’on trouve dans les hôpitaux. En Australie, jusqu'à la fin des années 1930, avec la découverte et le conditionnement des antibiotiques, l'huile essentielle de tea tree était systématiquement donnée aux militaires australiens pour les aider à éviter les infections.

Huiles essentielles et cosmétique

Contrairement au secteur médical dans lequel les scientifiques n’utilisent plus autant les huiles essentielles depuis la découverte des antibiotiques, dans le secteur cosmétique, les propriétés des huiles essentielles sont très utilisées. De nombreuses crèmes de beauté (de corps et de visage), masques, rouge à lèvres utilisent les propriétés : antibactériennes, repulpantes, astringentes, régénérantes, raffermissantes et cicatrisantes des huiles essentielles. Plusieurs huiles essentielles ont également une action prouvée pour rendre fluide le sang. Elles sont utilisées dans des gels.

LAISSER UN COMMENTAIRE