Baisse des températures, ciel gris et grand retour de la neige en montagne … une chose est sûre l’hiver approche. Et, en cette période de l’année, les fêtes de fin d’année approchent elles aussi. L’heure de se transformer en Père Noël, de sortir sa carte bleue pour remplir la hotte de cadeaux. Si le budget alloué aux cadeaux est fixé, les idées, elles, ne manquent pas. Et parmi toutes celles-ci, il en est une qui peut créer la surprise et surtout mettre une bonne ambiance : les vêtements personnalisables. Oui, mais pas n’importe lesquels : les vêtements de Noël personnalisables « moches » à l’image des pulls éponymes. Gros plan sur la tendance du moment, incontournable en cette période de l’année et plus particulièrement le 16 décembre.

Le « mauvais goût », la tendance personnalisable du moment

Rennes, sapin de Noël, feu de cheminée, lutins, boules, guirlandes, Père Noël, bonhomme de neige ou encore calendrier de l’avent notamment, les idées ne manquent pas pour célébrer comme il se doit la « Journée internationale du pull de Noël ». Le 16 décembre prochain, que l’on soit dans le monde de l’entreprise ou que l’on envisage une soirée en famille ou entre amis, il est de mise de succomber à cette tradition. D’autant que les supports personnalisables ne manquent pas, il suffit de cliquer ici : hoodie, polo, t-shirt, débardeur, casquette, bob, tablier ou encore tote bag par exemple, les possibilités sont infinies. À plus forte raison que les symboles de Noël peuvent être associés à des messages rigolos, classiques, voire même coquins. Une personnalisation qui permet alors de laisser parler sa créativité et de créer des vêtements uniques, insolites comme cette fête ! Attention toutefois à la faute de goût : le vêtement personnalisé moche doit être assez chargé en motifs et, plus les couleurs sont criardes, mieux c‘est.

La petite histoire du pull moche

Si la tradition du « pull moche de Noël » s’installe peu à peu aujourd’hui en France, à l’origine il s’agit d’une tradition familiale d’Outre-Atlantique. Selon les historiens, cette tradition date du début du XX° siècle. Tradition qui voulait alors que l’on offre à Noël des pulls tricotés à la main par les tantes, les mères ou encore les grand-mères, avec des motifs en lien avec la saison festive. Ces pulls deviennent d’ailleurs des must-have dans les années 80 voire incontournables dans les années 2000. Période où sort sur les écrans « Le Journal de Bridget Jones ». Mark Darcy campé alors par Colin Firth s’affiche à une soirée dans un abominable col roulé vert foncé orné d’une tête de renne au gros nez rouge. L’année d’après, deux étudiants – Chris Boyd et Jordan Birch en l’occurrence – ont l’idée d’organiser la première fête du pull moche dans leur ville qu’est Vancouver. C’est un carton : le concept se répand dès lors dans le monde entier. 

Dès lors, au-delà de porter un vêtement moche personnalisé le 16 décembre au bureau et/ou en soirée, le mauvais goût a également sa place à Noël ! Exit la petite robe noire, les escarpins et les paillettes ou encore le beau costume trois-pièces et les derbies, place aux vêtements personnalisés kitchs aux couleurs de Noël. Et, pour celles et ceux qui n’osent le porter de suite, rien de tel que de le mettre sous le sapin et d’en offrir à ses amis, sa famille aussi. Ces derniers remporteront d’ailleurs un franc succès tout comme la deuxième édition du Championnat du monde du « pull moche » qui a couronné un pull tricoté avec une peau de renarde. Et pour cause, les vêtements personnalisés moches permettent de passer un excellent moment, de vivre une expérience scintillante, tintinnabulante … bref, de retourner l’espace d’une soirée dans le monde merveilleux et joyeux de l’enfance dans l’esprit de Noël, tout simplement.

LAISSER UN COMMENTAIRE