Ce prêt pour acheter une maison représente en général une somme élevée que l’emprunteur s’engage à rembourser sur une période plus ou moins longue en respectant les clauses prévues et spécifiées dans un contrat qu’il signe, devant notaire, avec la société qui consent le crédit immo.

Quand est-il possible de solliciter un crédit immobilier ?

Le crédit immo sert à l’acquisition d’une maison, d’un appartement, d’un terrain à bâtir ainsi que pour financer des travaux de restauration d’un bien immobilier.

Quand vous avez trouvé la maison de vos rêves ou celle qui répond à vos besoins et vos moyens, vous pouvez vous rendre auprès de votre banque pour introduire une demande de financement. Il est aussi possible de traiter avec un courtier en crédit immobilier.

Si vous optez pour la banque, sachez qu’il vaut mieux avoir un compte positif sur lequel est versé chaque mois votre salaire. En effet, il existe plusieurs taux d’intérêt et c’est votre situation personnelle qui influence la décision de la banque.

Les conditions influençant le coût du crédit immobilier

Un compte négatif fait naître la crainte de difficultés et le banquier choisira de ne pas vous accorder de crédit immo ou alors vous appliquera des taux d’intérêts élevés.

Le banquier verra aussi d’un bon œil une participation personnelle au financement de l’achat du bien comme par exemple un apport vous permettant au moins de payer les frais de notaire.

Si votre situation financière actuelle influence le taux d’intérêt, il en est de même pour la durée du prêt. Un emprunt remboursable en 15 ans coûte moins cher que celui s’étalant sur 30 ans. Si vous optez pour un crédit immobilier à taux fixe, celui-ci est aussi plus élevé que le taux d’un financement révisé périodiquement.

Le financement à taux fixe a pour avantage qu’aucune surprise désagréable ne viendra troubler votre budget puisque du début jusqu’à la fin de la durée de l’emprunt, les sommes à rembourser restent pareilles, que le marché financier vous soit favorable ou non. Certaines personnes préfèrent compter sur une fluctuation avantageuse des intérêts et choisissent donc un prêt dont le montant à payer est révisé périodiquement, tous les 5 ans par exemple.

Si un crédit immobilier était assez facile à obtenir il y a quelques décennies, les intérêts étaient très élevés, même parfois au-dessus de 10%. Actuellement, les taux sont relativement bas, démarrant aux alentours de 4% et pouvant avoisiner les 5% dans de moins bonnes conditions. En contrepartie, il est plus difficile de décrocher un financement.

L’hypothèque du bien immobilier

Pour protéger l’organisme qui consent le crédit immo, des garanties sont nécessaires. En général, cette garantie est constituée par l’hypothèque du bien immobilier en question. Si le débiteur ne sait plus faire face à ses obligations de remboursement, le bien hypothéqué est mis en vente et l’organisme prêteur récupère ainsi le montant du prêt.

L’organisme prêteur exige aussi une assurance décès pouvant être étendue à l’incapacité temporaire de travailler et encore l’invalidité permanente. Cette assurance n’est pas une obligation légale mais est une obligation incontournable pour l’obtention du crédit immobilier.

Il est aussi bon de savoir qu’il vaut mieux ne pas allonger la période de remboursement au-delà de 20 ans. Si les années au-delà de 20 ans permettent d’envisager un montant à emprunter plus élevé, le coût des intérêts est bien plus lourd.

Malgré les conditions un peu plus difficiles pour obtenir actuellement un crédit immobilier, l’achat de son logement est tout à fait recommandé pour toute personne jouissant d’une situation professionnelle stable. Comme l’achat de sa maison évite de verser tous les mois un loyer à fonds perdus, il est conseillé aux jeunes de ne pas hésiter à investir le plus tôt possible grâce au crédit immobilier.

LAISSER UN COMMENTAIRE