Les suppléments alimentaires auraient pu être une chose que pour les culturistes seulement. De nos jours, les personnes inexpérimentées qui vont au gymnase semblent être conscientes de leur pouvoir et veulent en faire bon usage. Il y a une dizaine d’années, il suffisait de soulever des poids et de s’accroupir pour obtenir des muscles solides et séchés, mais tout cela semble désuet. Les suppléments sont la nouveauté pour ceux qui veulent connaître une croissance explosive et atteindre leur plein potentiel le plus rapidement possible. Malgré tout, ces produits sont-ils réellement bénéfiques ?

Leurs fabricants font de grandes déclarations sans être nécessairement appuyés par des preuves cliniques ou de nombreuses études. De plus, la FDA des États-Unis ne réglemente pas les suppléments, de sorte qu’ils ne font pas l’objet d’essais approfondis pour déterminer leur efficacité réelle. Malgré ces aspects, de nombreux utilisateurs ont avoué que la supplémentation accélère effectivement la croissance musculaire. De plus, bien que les suppléments eux-mêmes nécessitent des recherches supplémentaires, la plupart de leurs ingrédients ont des effets bénéfiques prouvés sur la santé. Bien que ces faits puissent être contradictoires, une chose est sûre : les protéines sont essentielles si l’on veut gagner des muscles.

Non seulement les nutritionnistes peuvent vous le dire, mais aussi la personne ordinaire. On nous a enseigné dès l’enfance que manger de la viande est nécessaire si nous voulons grandir. Et quelle est la viande autre que la source de protéines la plus appréciée ? Les produits conçus pour aider les gens à développer leurs muscles sont remplis de protéines et de vitamines qui accélèrent divers processus métaboliques de façon pratique. Pour faire court, si vous voulez vous muscler un peu et être la version la plus difficile de vous-même, essayez certains des suppléments énumérés ci-dessous. Ils pourraient vous aider, à en juger par la multitude de commentaires positifs des clients trouvés sur divers sites Web.

Les meilleurs suppléments pour la croissance musculaire

Protéine de lactosérum

Tout culturiste respecté l’inclut dans son arsenal. Les personnes qui se rendent pour la première fois dans un gymnase professionnel en entendront probablement parler au moins une fois. Beaucoup d’entre eux pourraient être surpris que ce supplément puissant se trouve également dans les produits laitiers courants que l’on trouve au supermarché. Nous parlons de protéines de lactosérum, l’un des suppléments les plus importants pour la croissance musculaire et une norme dans l’industrie du culturisme. En plus d’être très bien documentée, la protéine de lactosérum est à l’heure actuelle probablement la protéine la plus populaire conçue pour les personnes qui veulent profiter de muscles plus forts. Mais pourquoi est-ce si apprécié ?

Les protéines sont l’un des trois macro-nutriments que les gens doivent intégrer dans leur alimentation pour jouir d’une bonne santé. Ils sont composés d’unités plus petites appelées acides aminés. La science nous dit qu’il y a environ cinq cents acides aminés connus jusqu’à cette date, dont vingt se trouvent dans le corps humain. Bien qu’il en synthétise onze, les neuf autres ne peuvent être obtenus dans de telles conditions ; l’organisme doit donc les acquérir à partir de la nourriture. Ces acides aminés sont présents dans tous les produits animaux et dans deux plantes, à savoir le quinoa et le soja. Tous les autres produits alimentaires peuvent en contenir jusqu’à huit mais jamais plus. Le lactosérum est une protéine complète, avec les neuf acides aminés essentiels dans sa structure chimique. En plus de ceux-ci, les protéines de lactosérum sont également riches en acides aminés à chaîne ramifiée qui ont fait leurs preuves pour soulager les douleurs musculaires après une séance d’entraînement intense. L’aspect le plus important du lactosérum est probablement la facilité avec laquelle le corps le digère et l’absorbe. Contrairement à d’autres protéines, le lactosérum ne prend pas plus de vingt minutes pour être décomposé par les enzymes digestives, atteindre les intestins et être libéré dans le sang.

Les composés obtenus augmentent alors la vitesse de divers processus métaboliques, y compris la synthèse protéique. Les recherches suggèrent que les protéines de lactosérum pourraient posséder des propriétés satiété-induisantes chez les mangeurs émotionnels. Certaines études montrent qu’il peut même interférer avec le mécanisme d’action de la ghréline (l’hormone qui augmente l’appétit) alors que certains de ses acides aminés sont impliqués dans le contrôle de la sécrétion pancréatique. On croit que la protéine de lactosérum a aussi des propriétés antioxydantes puisqu’elle augmente les niveaux de glutathion. Le glutathion est un tri-peptide présent dans divers organismes vivants qui les protège du stress oxydatif. Le composé agit de manière similaire lorsqu’il se trouve à l’intérieur du corps humain, de sorte qu’en améliorant sa fonction, la protéine de lactosérum est encore plus précieuse pour la santé globale du corps.

Pourquoi les culturistes l’utilisent-ils peu de temps après la fin de la séance d’entraînement ? Tout d’abord, parce qu’il est rapidement digéré, ce qui lui permet de signaler à l’organisme qu’il doit synthétiser des protéines assez rapidement. Deuxièmement, parce qu’il contient des acides aminés à chaîne ramifiée qui préviennent les dommages aux cellules musculaires. Troisièmement, le lactosérum est l’une des rares protéines qui conduisent à une augmentation soudaine et drastique des niveaux de leucine, un acide aminé lié au processus de synthèse des protéines. La protéine de lactosérum est meilleure lorsqu’elle est prise trente minutes avant l’entraînement, puis de nouveau vingt minutes après.

Protéine de caséine

La caséine est l’autre protéine majeure du lait que l’on trouve en plus grande quantité que le lactosérum. Outre les acides aminés essentiels et les acides aminés à chaîne ramifiée, il contient également des acides aminés non essentiels. Bien que les deux se trouvent dans le lait, les protéines ont des mécanismes d’action différents. Les spécialistes affirment que le lactosérum est un composé actif tandis que la caséine est son pendant plus passif. La protéine est loin d’être facile à digérer. Avec sa structure fibreuse et sa capacité à se transformer en bouchon une fois qu’elle atteint l’estomac, la caséine prend plus de temps à se décomposer. Cela signifie une libération plus lente d’acides aminés, ce qui la rend moins efficace en ce qui concerne la synthèse des protéines. Bien qu’elle joue un rôle mineur dans ce processus, la caséine est fiable pour réduire la dégradation des protéines car ses acides aminés sont libérés dans le sang plus lentement et plus longtemps. C’est peut-être la raison pour laquelle les culturistes évitent de le consommer après une séance d’entraînement. Pourtant, beaucoup d’entre eux l’utilisent avant d’aller se coucher le soir, lorsque les muscles sont détendus et que les tissus peuvent être réparés plus facilement.

Pour mieux comprendre comment ces deux protéines agissent sur votre corps, veuillez vous référer à cet article où nous avons discuté des avantages et des inconvénients de la protéine de lactosérum par rapport à la caséine.

L-Glutamine

L’acide aminé le plus commun synthétisé par le corps humain, la L-Glutamine représente environ soixante pour cent des acides aminés présents dans les tissus musculaires. Les fabricants de suppléments de L-Glutamine prétendent qu’elle augmente les niveaux de leucine tout en renforçant la fonction du système immunitaire. Certaines études suggèrent que l’acide aminé pourrait réduire les symptômes de sautes d’humeur ou même de dépression et peut réduire considérablement les niveaux de stress. Malgré ce fait, il existe peu de preuves quant à son effet sur le système nerveux. De plus, il n’existe aucune preuve scientifique que les suppléments de L-Glutamine construisent les muscles bien que l’acide aminé dans son état naturel soit présent en si grande quantité. Néanmoins, il y a beaucoup de culturistes qui les ont utilisés et prétendent en avoir apprécié les bienfaits.

Créatine

La créatine est, avec la protéine de lactosérum, l’un des suppléments de culturisme les plus populaires actuellement en usage. Publiée sur le marché au début des années 90, la créatine est appuyée par suffisamment de preuves cliniques pour affirmer son taux d’efficacité élevé. Il contient trois acides aminés, à savoir l’arginine, la glycine et la méthionine, et est naturellement présent dans le corps humain. Tout comme les protéines de lactosérum, la créatine améliore le processus de synthèse des protéines et offre à l’utilisateur une énergie supplémentaire pendant la session de formation. Comment s’y prend-il ? En étant transformé en phosphate de créatine à partir duquel l’adénosine triphosphate (ATP) est créée. L’ATP transporte l’énergie d’une cellule à l’autre. Bien que le composé soit présent en quantité suffisante pour soutenir la fonction naturelle des cellules, la quantité de créatine présente dans le corps humain n’est pas suffisante pour une croissance musculaire significative. En utilisant des suppléments de créatine, le corps reçoit de l’énergie supplémentaire pour que l’utilisateur puisse s’entraîner pendant de longues périodes sans ressentir le besoin de se reposer.

De plus, certaines études suggèrent que la créatine entraîne une rétention d’eau qui, à son tour, accélère la croissance des cellules musculaires. De plus, des recherches récentes montrent que la créatine peut augmenter les taux de facteur-1 de croissance analogue à l’insuline dans les tissus musculaires, ce qui stimule les cellules et améliore le processus de croissance musculaire. Les culturistes utilisent deux variantes des variations d’acides organiques azotés : le monohydrate de créatine et l’ester éthylique de créatine.

Protéines en poudre

Pour de nombreuses personnes, les protéines vont de pair avec la croissance musculaire. Et quel supplément pourrait être plus approprié pour ce processus que la poudre de protéine ? Le produit aide lorsque l’alimentation ne peut plus compenser les protéines perdues pendant la séance d’entraînement. Contrairement aux premières poudres produites qui avaient le goût de la craie, les produits d’aujourd’hui sont enrichis de délicieuses saveurs pour que le client puisse en profiter. Ils sont efficaces, plutôt bon marché par rapport à d’autres aides à la croissance musculaire et offrent à l’organisme un apport supplémentaire en protéines. Les milk-shakes ou barres protéinées peuvent s’avérer pratiques lorsqu’on saute un repas et qu’on a besoin d’énergie avant de se rendre au gymnase.

Bêta-alanine

La bêta-alanine est un acide bêta-aminé naturel. Des études suggèrent que la bêta-alanine améliore la performance athlétique et stimule la croissance des tissus, conduisant à des muscles robustes et maigres. Il peut également augmenter l’endurance musculaire. Les culturistes affirment avoir expérimenté une meilleure mobilité et résistance lors d’une séance d’entraînement de haute intensité après avoir pris des suppléments de bêta-alanine. Bien que le corps peut le produire de diverses façons, si l’on veut en profiter pleinement, il faut essayer les suppléments de bêta-alanine. Après ingestion, il pénètre dans la circulation sanguine et atteint les cellules musculaires squelettiques. Là, il se lie à la L-histidine, un autre acide aminé, et forme la carnosine dipeptidique. La majorité des propriétés de croissance musculaire de la bêta-alanine sont améliorées après ce processus.

La bêta-alanine est plus efficace pour les personnes qui consomment de la viande bien qu’elle fonctionne également pour les culturistes végétariens. Une étude a montré des niveaux plus faibles de l’enzyme productrice de carnosine après cinq semaines d’un régime végétarien. De plus, le supplément pourrait être plus efficace pour les athlètes qui favorisent des séances d’entraînement plus longues puisque la carnosine augmente l’endurance et retarde la fatigue musculaire.

Acides gras oméga-3 et oméga-6

Si vous croyez que tout le gras est mauvais, vous devriez y penser à deux fois. Tous les gras ne sont pas saturés et ne sont pas destinés à faire prendre du poids. Il y en a aussi qui sont en bonne santé. On les appelle acides gras oméga-3, on les retrouve dans le poisson ou les fruits de mer et de nombreuses études scientifiques prouvent leur efficacité.

Bien que le poisson soit considéré comme une source précieuse d’acides gras oméga-3, les suppléments pourraient être un choix plus pratique puisque la quantité d’acides gras est plus élevée en raison de la forme concentrée du produit. De plus, un acide gras oméga-6, l’acide linoléique conjugué, est censé réduire le poids corporel en augmentant le taux métabolique et en diminuant le taux de cholestérol LDL. Une étude réalisée en 1987 par des chercheurs de l’Université du Wisconsin a montré qu’en plus de réduire le nombre de cellules cancéreuses, l’acide linoléique conjugué aidait les participants à perdre du gras et à préserver plus efficacement les tissus musculaires. À la fin de la recherche, chaque membre a perdu en moyenne six livres, ce qui est beaucoup, considérant qu’il a consommé des graisses et non des protéines.

L’acide linoléique conjugué améliore la fonction du pancréas et augmente la sensibilité du corps à l’insuline. De cette façon, il empêche les graisses saturées et le glucose de se transformer en dépôts de graisse. Ce qu’ils font, c’est passer à travers les membranes des cellules musculaires et le corps les convertit en énergie peu de temps après.

Il est important d’utiliser correctement chacun des suppléments énumérés ci-dessus car ils sont différents quant à leur structure chimique et à leur mode d’action. De plus, il est bon de prendre en considération le fait que certains peuvent fonctionner et d’autres peuvent s’avérer plutôt inefficaces, mais cela dépend du mode de vie de chacun. Des choix simples comme ce que l’on mange, combien de temps il dort ou à quelle fréquence il se rend au gymnase contribuent à l’efficacité globale des suppléments. Les suppléments ne peuvent pas remplacer les repas de tous les jours bien qu’ils soient considérés comme nutritifs. Il y a peu d’inconvénients à les utiliser, car un grand nombre de leurs composés, sinon tous, sont sans danger pour la plupart des gens.

Un aspect négatif lié aux aides à la croissance musculaire est l’existence de suppléments illégaux que certains clients pourraient préférer en raison de leur faible prix. Pourtant, les dangers auxquels ils s’exposent sont nombreux. De nombreux produits non approuvés contiennent des ingrédients nocifs tels que des stéroïdes ou des stimulants qui peuvent entraîner des crises ou des problèmes cardiaques. Optez pour un steroide naturel tel que crazybulk qui reste l’un des meilleurs stéroïdes légaux en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE