Déléguée au Web Summit 2018 à Lisbonne, Lisa Jackson a réitéré le soutien de la marque à la pomme aux accords de Paris sur le climat. Cette affirmation n'a rien d'étonnant quand on sait que la politique environnementale occupe une place importante dans les dossiers économiques et sociaux défendus par Apple. C'est du moins ce que démontrent les récentes prises de position du géant de l'informatique. Si certains voient dans ce discours du "Head of Environment, Politics and Social Initiatives" d'Apple une pure démonstration d'amour pour l'écologie, d'autres pensent qu'il s'agit de pure et simple démagogie. Qu'est-ce que c'est vraiment? Réponse plus loin dans cet article.

Gagner des milliards et protéger la planète, c'est faisable

Devant les délégués réunis hier mardi à Lisbonne dans le cadre du Web Summit 2018, Lisa Jackson a prononcé un discours bien rodé au cours duquel elle déclare : « Il n'y a pas d'incompatibilité entre une planète saine et une bonne santé financière. Il poursuit en disant : « C'est un faux problème que chacun de nous doit rejeter. Autrement dit, une entreprise peut continuer à faire des profits tout en étant écoresponsable. C'est en tout cas le point de vue de la marque à la pomme.

Nous vous rappelons que d'autres grandes personnalités étaient également invitées au Web Summit 2018. Parmi celles-ci on peut citer :

– António Manuel de Oliveira Guterres, Secrétaire général de l'ONU ; – Margrethe Vestager Hansen, commissaire européenne à la concurrence ; – Young K. Sohn, président et directeur de la stratégie de Samsung Electronics Ltd pour Samsung Electronics Co. Ltd ; – Timothy John Berners-Lee, principal inventeur du World Wide Web ; – Stephanie McMahon-Levesque, vice-présidente de World Wrestling Entertainment; – Ben Silbermann, entrepreneur Internet américain et co-fondateur et PDG de Pinterest ; – Gillian Tans, PDG de Booking.com ; – Etc.

La protection de l'environnement doit être le combat de tous

Cette revendication peut s'inscrire dans une volonté de se démarquer un peu plus de ses concurrents. Mais, avec de réelles ambitions en matière de protection de l'environnement, la représentante du géant de Cupertino a tenu à réitérer son soutien à l'accord de Paris sur le climat. C'est du moins ce que laisse entendre son discours : « L'air que nous respirons et la planète que nous laissons à nos enfants n'appartiennent à aucun parti ni à aucune idéologie. Ils appartiennent à tout le monde et les gouvernements devraient être des alliés dans notre travail. » Chez Apple, nous avons soutenu Accords de Paris sur le climat et nous continuerons à le faire.

Bien qu'elle n'ait pas mentionné le locataire actuel de la "Maison Blanche" dans ses remarques, Jackson en a profité pour dire que la lutte contre le changement climatique n'est pas mauvaise pour les affaires. Rappelons qu'en juin 2017, le président Donald Trump a retiré les États-Unis de l'Accord de Paris, destiné à réduire les émissions de gaz à effet de serre et signé par près de 200 pays.

Apple s'implique de plus en plus dans les débats

Il est inhabituel pour les dirigeants de la marque Apple de prendre la parole lors de grandes conférences technologiques européennes. Mais, en moins d'un mois, deux l'ont déjà fait. Rappelons que Tim Cook s'exprimait lors d'une conférence sur la protection de la vie privée à Bruxelles fin octobre et s'exprimait en des termes assez forts qui dénotent la confidentialité qui le caractérise souvent. Lors de son discours, le PDG de la société Apple a décrit un monde dans lequel les utilisateurs ont un droit fondamental à la vie privée.