En France comme dans le reste du monde, la chirurgie esthétique n’est plus vraiment un tabou. Selon les statistiques, la grande majorité des personnes qui ont eu recours à cette pratique ont effectué une augmentation mammaire. Après cette tendance, il y a la liposuccion, la blépharoplastie, la rhinoplastie et l’abdominoplastie.

Pour minimiser les coûts, de plus en plus de français sont aujourd’hui attirés par le tourisme médical. Toutefois, cette pratique est très dangereuse surtout si l’intervention s’effectue dans un pays dont les respects des normes de chirurgies européennes et américaines ne sont pas obligatoires.

Les raisons qui poussent les français à se faire opérer en dehors de l’UE

Le prix reste la principale motivation des français qui font du tourisme médical. Pour un lifting cervico-facial par exemple, le coût de cette intervention en France coûterait dans les 5 000 à 6 000 euros. Or dans un pays comme le Maroc ou la Thaïlande, elle ne coûterait que 1 500 à 2 000 euros seulement.

A part le coût attractif, l’autre atout qui intéresse les français sur cette pratique c’est la qualité de service proposé par les cliniques. En effet, contrairement à un établissement en France, un patient pourrait bénéficier d’un service digne d’un hôtel 5 étoiles.

Chirurgie esthétique : Pourquoi il est dangereux de se faire opérer à l’étranger ?

Même si se faire opérer à l’étranger pourrait procurer certains bénéfices, cela reste tout de même une pratique très dangereuse pour plusieurs raisons.

  • Technique chirurgicale non conforme à la norme

La chirurgie esthétique devrait obligatoirement être entreprise par un médecin habilité. Mais dans certains pays étrangers, ce n’est pas forcément le cas. En conséquence, on n’est jamais à l’abri d’un éventuel danger.

  • Usage non contrôlé des anesthésies

En dehors de l’intervention chirurgicale, la gestion de l’administration de l’anesthésie pourrait avoir une importance vitale. Or, chez une clinique privée à l’étranger, très souvent les consultations préanesthésiques sont souvent bâclées.

  • Suivi post opération assez négligé

Ce qui est aussi intriguant lors d’une intervention chirurgicale hors de la France, c’est qu’après l’opération, vos conforts en tant que touriste pourraient primer avant vos suivis médicaux post opératoires.

  • Matériels d’hospitalisation souvent précaires

Que ce soit pour une anesthésie locale ou générale, une clinique devrait s’équiper de matériels d’hospitalisation aux normes. Ayant une importance vitale en cas de complication, l’absence de ces dispositifs pourrait être fatale.

  • Aucun recours possible en cas de problème

L’échec d’une intervention relative à une liposuccion, implantation mammaire ou même blépharoplastie n’est pas du tout un cas isolé. Et en dehors de la France, vous ne pourriez presque jamais faire un recours. En effet, au Maroc par exemple, l’obligation d’un chirurgien esthétique se repose seulement sur l’obligation des moyens et non des résultats.

  • Le coût de la reconstitution plus chère que l’intervention

Si la pose d’un implant ou l’injection de graisse lors de l’opération a occasionné des séquelles, la reconstitution pourrait grandement coûter beaucoup plus chère que l’opération. Effectivement, si une rhinoplastie échoue par exemple, la chirurgie réparatrice pourrait s’élever tout au minimum dans les 23 000 à 25 000 euros. De plus, ce qui est encore plus catastrophique, c’est que malgré la reconstitution, il est très rare que la personne concernée puisse retrouver une apparence normale de son visage.

Comment se faire opérer par un chirurgien esthétique en France sans se ruiner ?

Peu de gens le savent, mais il est aujourd’hui tout à fait possible de se faire opérer par un praticien français sans engager une dépense pharaonique. Parmi la pratique qui fonctionne le mieux, il y a avant tout le recours à une mutuelle. Contrairement à la sécurité sociale, une mutuelle pourrait potentiellement rembourser une bonne partie de l’invention. A part cela, pour réduire encore plus les dépenses, il faut faire des comparatifs sur les honoraires appliqués par les chirurgiens esthétiques qui exercent en France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here