Quelles sont les causes de la cholécystite?
Quels sont les symptômes et les risques de complications liés à la cholécystite?
Comment diagnostiquer une cholécystite?
Comment prévenir et traiter la cholécystite?
La cholécystite survient avec une irritation de la vésicule biliaire. C'est généralement le résultat d'une concentration de calculs biliaires. Il faut savoir que cette pathologie est beaucoup plus fréquente chez la femme et provoque des coliques vésiculeuses. Cela ne signifie pas pour autant que les hommes et les enfants soient épargnés par cet obstacle. Au contraire! Tout le monde peut être touché par cette maladie. En effet, cette obstruction se manifeste le plus souvent sous la forme de douleurs abdominales.

Quelles sont les causes de la cholécystite?

La principale cause de l'inflammation de la vésicule biliaire se trouve dans l'agrégation des cristaux. En d'autres termes, les calculs biliaires sont la cause de toute obstruction observée dans la vésicule biliaire. Ils peuvent alors générer des coliques hépatiques chez la personne atteinte. Cela signifie que cet organe ne remplit plus son rôle de stockage de la bile, un blocage se produit dans le processus d'expulsion de cette bile. Si cette situation persiste dans le temps, vous êtes peut-être confronté à un cas de cholécystite aiguë.

De nombreux facteurs entrent en jeu pour expliquer la cholécystite. Alors que certains évoquent l'obésité et l'hérédité, d'autres sont plus orientés vers la motilité approximative de la vésicule biliaire. Dans le second cas, on remarque directement la formation récurrente de calculs chez les personnes atteintes d'anémie falciforme, d'infection des voies biliaires ou de cirrhose du foie.

D'autres facteurs non moins insignifiants peuvent provoquer une obstruction de la vésicule biliaire. On peut citer entre autres :

– Oestrogène; – Le sexe du patient ; – Perte de poids ; – Régime; – Prendre certains médicaments.

Quels sont les symptômes et les risques de complications liés à la cholécystite?

Les symptômes les plus visibles et les plus fréquents de la cholécystite sont les nausées, la fièvre et la colite hépatique. Vous ressentez des douleurs à l'estomac. Des selles jaunâtres peuvent également être observées. Il existe également des symptômes plus calmes qui ne sont découverts qu'après les examens.

Des risques de complications sont possibles en cas de blocage de l'écoulement biliaire. Dans ce cas, le transport de la bile du foie vers l'intestin grêle est impossible. Cela peut être dû à une cholangite, qui est une infection des voies biliaires. Le risque de complications survient également en cas de pancréatite entendue comme un blocage du canal pancréatique.

Comment diagnostiquer une cholécystite?

Si la présence de symptômes de la vésicule biliaire est confirmée, la première réaction du médecin est de prescrire une échographie du ventre. Pour ce faire, il existe un appareil manuel capable de détecter les calculs biliaires.

Des tests sanguins sont également recommandés pour détecter le degré d'obstruction biliaire et toute anomalie causée par les calculs. De même, les spécialistes peuvent également demander des examens spécifiques tels que la radiologie ou la tomodensitométrie.

Comment prévenir et traiter la cholécystite?

Une personne atteinte de cholécystite doit normalement être hospitalisée pour pouvoir se débarrasser des calculs biliaires. Cependant, il existe des cas où une opération n'est pas nécessaire. Par conséquent, des médicaments spécifiques sont prescrits pour dissoudre ce blocage. Dans ce cas, le patient est hospitalisé sous surveillance médicale. Le patient doit respecter un repos post-médical accompagné d'un traitement composé d'antibiotiques et d'analgésiques.

Pour éviter une cholécystite aiguë, il est fortement recommandé de prendre des médicaments tels que l'Ursodiol pour dissoudre la plupart des calculs biliaires. Gardez à l'esprit que votre santé dépendra uniquement de la prise de ce médicament. En fait, les calculs signent leur retour dès que vous arrêtez d'en prendre.