Pour vos déplacements et circulations, il y a de nombreux moyens de transport qui s’offrent à vous. Voitures particulières ou taxi ou encore transports en commun, ce sont tous des véhicules dont l’utilité c’est pour se déplacer. Mais depuis quelques années, le phénomène de moto taxi et des scooters est devenu très prisé dans certains pays.

Fini les embouteillages ! Les 2 roues sont une excellente solution en ville qu’en périphérie pour pouvoir éviter les bouchons. Petites cylindrées ou grosses cylindrées, les motos et scooters se faufilent entre les embouteillages sans difficulté. Mais beaucoup ont un souci sur le choix de son scooter ou moto. En effet, choisir sa moto demande quelques notions et connaissances de base sur ces véhicules à 2 roues.

Quel modèle de scooter choisir ?

Le choix d’un scooter ne doit pas se faire à la légère. Parmi les différentes 2 roues existantes sur le marché, un scooter 125 est une option dont vous pouvez voir. Mais afin de faire le meilleur choix, il est conseillé de bien prendre en compte le côté pratique, la mécanique et l’électronique. En d’autres termes, vous devez prendre en considération tous les trajets que votre scooter doit faire y compris la situation des routes, le poids qu’il va supporter et aussi les paperasses dont vous devez fournir après son acquisition. En effet, ce dernier point est très important si vous achetez un scooter 125. Les documents obligatoires que vous devez posséder après l’acquisition de votre moto sont la carte grise 125, le certificat de vente dit « de cession » et le certificat de situation administrative dit « de non-gage ».

Acheter une moto neuve ou d’occasion

Comme tous les véhicules à 2 roues, acheter un scooter neuf est plus avantageux si on se réfère à l’usage, car c’est toujours plus sûr et plus sécurisé de conduire quelque chose de nouveau, donc avec des pièces d’origine. Afin de faciliter votre acquisition, il est recommandé d’aller chez un concessionnaire plus proche de chez vous. Cela vous aidera beaucoup dans les différents papiers à régler ainsi qu’à l’échanger (si vous n’êtes pas satisfait et que le scooter est sous une garantie) ou à le réparer en cas de panne.

Pourtant, si vous préférez une moto d’occasion, ces quelques conseils vous seront utiles. En effet, une moto de seconde main s’avère plus difficile à vérifier qu’une autre sortie d’usine. Quelle que soit la cylindrée qui a votre attention (50, 125 ou plus). Pour cela, vous devez bien voir le coût. Ce dernier englobe l’assurance, l’entretien, les consommables, etc. Mais cela n’implique pas que vous devez être un as de la mécanique, vous pouvez toujours demander l’avis des autres sur ce que vous visez. Mais un peu d’observation devra vous donner une opinion.

Mais que ce soit pour une 2 roues neuves ou d’occasion, une vérification approfondie est toujours recommandée. Il vaut mieux donc passer du temps à bien inspecter les dessus, les dessous, la carrosserie, les guidons, les béquilles, les différents feux de stop ou veilleuse, etc. bref l’ensemble de la moto en général.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here