Je savais que creuser un puits à la main était fou, et pourtant pour économiser de l'argent, c'est ce que j'ai fait.

J'ai d'abord demandé à un sourcier de chercher de l'eau sur mes terres avec son personnel et j'avoue que c'est assez impressionnant de le voir faire.

A l'endroit trouvé, j'ai commencé à creuser avec une pelle et une pioche, heureusement que je n'étais pas encore limité par le temps ou le mal de dos!

Ensuite, j'ai loué une tarière à main pour creuser un peu plus vite et j'ai creusé jusqu'à ce que je trouve de l'eau.

Le plus dur est d'enlever la terre du fond du trou.

J'ai mis trois coulis de ciment que j'ai scellés entre eux et voici comment faire une main droite.

Je reconnais que c'est un travail long et difficile mais mon eau est potable et je l'analyse tous les mois.

Comment forer avec une tarière?

Avant de vous parler du forage lui-même, il est d'abord important de savoir ce qu'est une tarière. C'est une sorte de grosse hélice ou de grosse vis, qu'il faudra tourner à la main (pour les modèles les plus simples). Les tarières modernes sont montées avec des moteurs. Pour comprendre de quoi je parle, alors vous aurez une sorte de gros exercice à portée de main. Cette tarière va se poser sur le sol et en tournoyant, elle va évacuer la terre sur son passage.

Gardez à l'esprit qu'il existe des mèches plus ou moins longues, selon la profondeur du trou. Vous pouvez même, dans certains cas, utiliser une ou plusieurs rallonges pour percer votre jardin. Comme vous pouvez l'imaginer, une tarière doit être choisie en fonction de la nature du sol, tout comme vous le feriez pour un foret. Attention, la nature du sol peut être différente selon la profondeur du trou. Dans ce cas, prenez une tarière dure pour parer à toute éventualité. Enfin, gardez à l'esprit que le diamètre maximum du trou est de 180 mm et que vous ne pouvez pas creuser plus profondément que 20 m. Il est donc important de vérifier ou d'avoir une estimation de la profondeur à laquelle se situe la nappe phréatique.

Vous pouvez maintenant choisir une tarière pour forer plus facilement. Passons maintenant au forage du puits lui-même :

1. Commencez par faire un trou d'environ 30 ou 40 cm. Une simple pelle devrait suffire. 2. Prenez votre tarière et commencez à percer le trou. Attention à ne pas aller trop en profondeur. Vous devez évacuer le terrain. 3. Ajoutez des extensions à la volée. Attention à bien positionner les rallonges, sinon vous risquez de laisser la fraise au fond du trou. 4. L'évacuation de la terre nécessite de la force. Cette opération doit donc être effectuée par deux personnes. Vous pouvez également utiliser un treuil électrique. 5. Percez jusqu'à ce que vous trouviez du sable humide. 6. Installez un pré-tubage pour empêcher votre puits de s'effondrer. Le diamètre doit être légèrement inférieur au diamètre du foret. 7. Une fois le tubage en place, changez le diamètre du trépan et continuez à forer jusqu'à l'eau de captage. 8. Installez une tige de forage finale avec un écran. 9. Ensuite, retirez simplement le tuyau pré-chemisé et remplacez-le par un mélange de gravier et de sable.

Connectez votre puits à une pompe et le tour est joué. Vous avez un puits chez vous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here