Compression du nerf ulnaire au coude : qu'est-ce que c'est?
Symptômes et évolution
Que faire?
Comment soulager un nerf cubital?
Que se passe-t-il après l'opération?
Aussi connu sous le nom de «nerf cubital», le nerf cubital est la branche du plexus brachial qui innerve les muscles fléchisseurs de la main et des doigts. Du fait qu'il traverse une zone de rétrécissement, il peut être comprimé au niveau du coude. Si oui, que peut-on faire pour soulager la douleur causée? On vous dit tout dans cet article!

Compression du nerf ulnaire au coude : qu'est-ce que c'est?

Le nerf ulnaire passe par un canal derrière le coude. Lorsque ce canal est trop petit dès la naissance, le nerf est par conséquent trop étroit. Cette compression s'aggrave lorsqu'elle subit un appui prolongé. Que ce soit l'appui du coude sur une luxation antérieure ou sur une surface dure. De même, aussi une fracture, une arthrose du coude, un kyste… ils peuvent aggraver la compression. Parmi les causes souvent citées, citons :

– Anesthésie longue ; – Utilisation peu prolongée et mal adaptée des béquilles.

Symptômes et évolution

Les signes sont insidieux au début. On commence par ressentir des sensations de picotements aux quatrième et cinquième orteils (jour et nuit). Le sujet est obligé de lui serrer la main pour se soulager. Le plus souvent, l'inconfort se déclenche lorsque vous êtes au téléphone ou lorsque vous pliez le coude pendant que vous dormez la nuit. Ensuite, cela devient un peu plus compliqué – vous commencez à ressentir des douleurs dans la main, l'avant-bras et le coude. Parfois, la douleur peut se propager aux épaules. De plus, une perte de force de préhension et une fatigue des mains peuvent également survenir. Quand rien n'est fait pour combattre la maladie, elle s'aggrave. Cela peut aller jusqu'à la perte totale de sensibilité des deux derniers doigts (quatrième et cinquième). Les muscles de la main se relâchent et un trou apparaît entre le pouce et l'index (atrophie musculaire). La dernière étape est la rétraction des doigts avec l'apparition d'une déformation en griffe.

Que faire?

Deux tests sont nécessaires :

– radiographie ; – L'électromyogramme.

La première consiste à dépister un rétrécissement du passage du nerf d'origine osseuse, suite à un traumatisme ancien ou à une arthrose. Le deuxième examen, en revanche, permet de savoir avec certitude quel nerf est touché : s'agit-il vraiment du nerf cubital et dans quelle mesure est-il touché? Elle est pratiquée par un neurologue et ne présente aucun danger. Cependant, cela peut parfois être désagréable.

Comment soulager un nerf cubital?

Tout dépend de l'étendue de la compression, c'est-à-dire du degré d'atteinte du nerf. Le traitement peut donc être médical ou chirurgical. En effet, au début de la maladie, lorsque l'électromyogramme indique une compression moins importante, les symptômes peuvent être soulagés sans chirurgie. Il suffira de limiter (voire d'éviter) la pression sur le coude, ainsi que sa flexion pendant le sommeil, d'où l'importance d'une attelle de nuit sur mesure (coude à 45°).

En revanche, une intervention est nécessaire lorsque l'électromyogramme révèle un résultat inquiétant. Le médecin spécialiste vous rend visite, vous propose une méthode adaptée et vous donne des consignes strictes avant le jour de l'opération. Cette procédure permet essentiellement plus d'espace pour le nerf cubital.

Si la compression du nerf cubital a nécessité une intervention chirurgicale, le coude sera immobilisé (à l'aide d'une attelle) pendant dix jours après l'opération. Le pansement doit être renouvelé 4 fois en deux semaines par une infirmière, et il faut surtout faire attention à ne pas le mouiller. La rééducation n'est pas indispensable. Cependant, il est recommandé d'observer une interruption temporaire comprise entre un et trois mois lors de l'exécution de travaux manuels.