L’éjaculation précoce affecte la vie sexuelle de l’homme mais également celle de son couple. En effet, lors d’un rapport sexuel rapide, le (ou la) partenaire n’a pas le temps de prendre du plaisir et ainsi atteindre l’orgasme. Ce qui entraîne un sentiment de frustration pour les deux personnes. L’homme qui n’a pas pu donné du plaisir et l’autre qui n’en a pas pris. Régulièrement, dans le but que son partenaire n’en souffre pas, le (ou la) conjoint(e) peut alors simuler l’orgasme. Mais cela n’est pas une bonne solution, car c’est une manière de camoufler le problème sans le résoudre.

Les solutions annexes (préliminaire et sextoys) au rapport sexuel

Beaucoup de couples essaient de contourner le problème grâce à de longs préliminaires, cunnilingus, ou encore grâce à l’utilisation de sex-toys. Ce sont des solutions de facilité pour faire durer l’acte et repousser la pénétration mais qui ne permettent en aucun cas de régler le problème. Face à ce mal, le (ou la) partenaire peut avoir deux réactions : soit de multiplier les rapports sexuels, soit de les diminuer car cela devient une corvée. Il arrive malheureusement que le membre du couple frustré se réfugie dans les bras d’un(e) amant(e) afin de trouver le plaisir qu’il n’a pas avec son partenaire actuel.

Culpabilité de la femme par rapport à l’ éjaculation precoce

Il peut arriver que le (ou la) conjoint(e), qui n’est généralement pas en cause de ce trouble, arrive à croire qu’il (elle) en est responsable. Dans le cadre d’un couple hétérosexuel, la seule responsabilité que la femme puisse avoir dans l’éjaculation trop rapide de son homme, serait éventuellement sa technique. Car si un rythme tellement soutenu associé à de grands mouvements de bassin est adopté dés le début de la pénétration peut conduire à une éjaculation plus rapide.

Le dialogue dans le couple autour de l’ ejaculation précoce

Certains couples ont peur d’en parler car chacun attend que l’autre fasse le premier pas. Si c’est la femme qui aborde le sujet, elle doit le faire avec tact. “Elle peut dire que ça ne va pas à son rythme et qu’elle a besoin que son compagnon prend plus de temps pour les caresses”. Une des solutions pour empêcher une éjaculation trop précoce est de faire durer les préliminaires, ou d’avoir un deuxième rapport (qui est souvent plus long) juste après. De plus, l’homme doit oublier l’angoisse la performance.

C’est le plus souvent le (ou la) conjoint(e) qui avertit son partenaire du problème. Le dialogue doit être entamé avec beaucoup de tact car il s’agit là de révéler une insatisfaction sexuelle, un moment de grande déception pour l’homme. Il est important de lui faire comprendre qu’il n’est pas seul et peut même lui proposer de l’accompagner à la première séance s’il décide de consulter un sexologue. Le tout est de ne pas abandonner le dialogue car il est par la suite difficile de le reprendre.

L’ éjaculation prématurée, risque pour le couple

Sur le long terme, une éjaculation précoce peut entraîner une rupture du couple car il est rare qu’une relation perdure si les deux partenaires ne sont pas satisfaits sexuellement. Il est donc particulièrement important de consulter un sexologue rapidement afin que le problème soit rapidement traité.

Pour l’homme, l’éjaculation précoce est très souvent responsable d’un sentiment de honte vis à vis de sa partenaire, d’une démotivation progressive des rapports et d’une dévalorisation de sa propre image. En l’absence de traitement, l’évolution peut conduire à une impuissance psychologique, du seul fait des échecs répétés.

Pour la femme, l’ EJACULATION PRECOCE ou PREMATUREE du partenaire entraînera également une démotivation des rapports, une absence d’orgasme et pourra évoluer vers une frigidité secondaire.

Pour le couple, l’évolution se fera vers une rupture de la communication affective, sensuelle, érotique, et conduira très souvent à une séparation.

Une prise de conscience et des solution à deux

Il peut s’écouler des années avant qu’un couple décide de consulter un sexologue, urologue… Mais ce n’est pas pour autant que ce problème sera résolu. Pour certain couple, une aide extérieur est nécessaire et permet à l’homme de trouver des solutions.

Pour certains spécialistes, la consultation est nécessaire car il permet de comprendre à deux comment on peut essayer de trouver des solutions pour améliorer les rapports sans chercher un fautif. La femme doit aussi se remettre en cause.

Par exemple pendant le rapport, la femme doit axer son comportement sur son propre plaisir, ne pas hésiter à le montrer, à demander des caresses. Elle doit avoir une attitude tournée vers son plaisir au lieu de chercher à prendre en charge son partenaire. Elle doit par être agressive, ni dévalorisante, ni comparer car l’éjaculateur précoce est déjà stressé.

Un problème de couple très sérieux

Le problème de l’éjaculation précoce est très sérieux, parce qu’il peut à tout moment gâcher la bonne entente au sein d’un couple, et avec le temps entrainer une séparation pure et simple. En effet, le plaisir sexuel est le socle d’une fidélité durable entre deux conjoints. Si à chaque rapport sexuel l’un n’en est pas satisfait, un sentiment de goût inachevé s’installe. Puis surviennent des crises de colère injustifiées à répétition en fonction des personnes. Ceux qui se plaignent de l’éjaculation précoce savent de quoi je parle. Si vous voulez que votre conjointe s’attache fortement à vous, faites la jouir de plaisir à chaque rapport sexuel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here