La grossesse dans la vie d'une femme est un événement spécial dans la vie de chaque femme, qui est généralement accueilli avec enthousiasme. Malheureusement, toutes les grossesses ne sont pas menées à terme. L'une des causes les plus fréquentes est la fausse couche. La fausse couche d'une grossesse est considérée comme une fausse couche lorsqu'elle survient avant la 20e semaine de grossesse. En raison de la pluralité et de la diversité des symptômes d'une fausse couche, il est difficile d'en reconnaître les signes. Voici ceux qui devraient vous avertir.

Saignement vaginal

Pour reconnaître une fausse couche et ses symptômes, il faut faire attention aux saignements vaginaux. La difficulté d'apprentissage de ce signe découle d'un phénomène physiologique spécifique. En fait, la plupart des femmes ont des saignements lorsque l'embryon s'implante dans la paroi utérine. C'est ce qu'on appelle communément les règles d'anniversaire. Ils doivent ce nom au fait qu'ils recourent généralement à la date présumée des règles et font généralement croire à leur apparition. Mais le saignement est aussi un signe de fausse couche. Vous devez faire très attention à faire la distinction entre les saignements d'implantation et les saignements de fausse couche. Dans ce dernier cas, les saignements peuvent être très abondants d'un coup et se produire progressivement sur plusieurs jours. La couleur est également un point de référence, car le saignement de l'implant prend une couleur légèrement rosée, parfois brune ou même brune. Cependant, le saignement d'une fausse couche est rouge vif comme du vrai sang menstruel. En plus d'être très abondant, il contient parfois des caillots sanguins ou des lambeaux de viande.

Mal de dos et crampes

Ce sont d'autres signes qui vous alerteront de la survenue d'une fausse couche. Les crampes accompagnent généralement les saignements vaginaux. Si elles ressemblent à des crampes menstruelles, vous les reconnaîtrez à leur intensité, car les crampes d'une fausse couche sont terriblement douloureuses. Une douleur lancinante saisira votre bas-ventre, vous obligeant à vous plier en deux. Dans le même temps, vous pouvez être en proie à de graves maux de dos. Le lien entre ce signe et une fausse couche est parfois difficile à établir car c'est aussi un signe de grossesse. Ces douleurs peuvent également être ressenties comme des contractions musculaires. S'ils sont plus ou moins forts, ils ont tendance à devenir très douloureux, et s'accompagnent de saignements, il faut se précipiter aux urgences, car c'est votre corps qui expulse le fœtus.

Moins de symptômes de grossesse

L'un des signes indéniables d'une fausse couche précoce ou sur le point de l'être est la réduction des symptômes de la grossesse. En principe, plus la grossesse progresse au cours du premier trimestre, plus les symptômes s'aggravent. Cela est dû aux hormones qui préparent votre corps au changement. Dès que le fœtus est parti, les niveaux d'hormones régressent progressivement, entraînant également la régression de certains symptômes de la grossesse, tels que :

– Nausées – Vomissements – Gonflement – Gonflement de la poitrine

Sécrétions vaginales solides

Si vous faites attention à votre corps, vous remarquerez un changement dans l'état de vos pertes vaginales dès que vous tomberez enceinte. En fait, ils deviennent beaucoup plus laiteux, car entre-temps ils se sont épaissis. Des sécrétions claires indiquent que la grossesse suit son cours normal. En revanche, vous serez alarmée si vous constatez que vos sécrétions vaginales changent d'aspect, se solidifient, coagulent ou ne s'étirent pas. Ce signe s'accompagne également d'une modification de l'aspect de la muqueuse vaginale. Celui-ci prend une teinte rosée et est conscient de l'endomètre. C'est un signe moins évident à identifier que les autres. Aussi, pour vous rassurer sur votre santé, nous vous recommandons fortement de consulter immédiatement votre obstétricien.