Zombie Check est le nom de l'outil que la firme de Cupertino va désormais utiliser pour identifier les faux iPhones. Le jeu du chat et de la souris entre Apple et les hackers chinois a certainement incité le géant de l'informatique à franchir ce pas qui lui permettra d'éviter les pénuries à l'avenir. Concrètement, comment l'entreprise de Tim Cook compte-t-elle mener ce combat? Nous avons mené des sondages et les résultats ne sont pas surprenants. Lisez plutôt.

Apple Zombie Check : voici la raison de cette nouvelle mesure

En 2013, des bandits chinois ont commencé à envahir les magasins Apple pour faire remplacer leurs smartphones défectueux. Il y avait une longue file d'attente devant les Apple Stores en Chine. Vu de loin, on pourrait penser que la foule était là pour acheter de nouveaux appareils, et donc que l'activité du fabricant d'iPhone devient plus fluide.

Mais la réalité est tout le contraire. La plupart d'entre eux sont des escrocs qui paient d'autres escrocs pour échanger leurs appareils défectueux contre de nouveaux smartphones après avoir vidé les anciens de la plupart de leurs composants d'origine. Après l'échange, ces coquins pourraient vendre à la fois le tout nouvel appareil et les composants d'origine volés. Certains sont allés jusqu'à voler des numéros de série authentiques qu'ils ont gravés au dos de leurs iPhones sans pièces d'origine et sciemment endommagés pour qu'ils ne s'allument plus. Avec cet acte, les escrocs pourraient facilement contourner les mesures restrictives d'Apple pour réformer sa politique de service après-vente.

La situation dure depuis de nombreuses années, générant un déficit estimé à plusieurs milliards de dollars pour la multinationale américaine. Heureusement, il a vite compris et mis au point un système plus ou moins efficace pour lutter contre la fraude. Mais grande fut la surprise du géant de l'informatique de découvrir qu'à chaque nouvelle mesure adoptée, les hackers développaient de nouvelles techniques pour tromper sa vigilance. C'est ce qui a poussé Apple à imaginer un câble et un logiciel qui lui permettront d'identifier les smartphones "zombies".

Un câble pour contrôler les iPhones envoyés en réparation

Ce nouveau système de la marque à la pomme repose essentiellement sur un câble Lightning/USB-A capable de lire parfaitement le numéro de série d'un iPhone défaillant :

– Son écran est cassé ; – Il a volontairement plongé la tête dans l'eau ; – Il a été sciemment modifié pour ne pas s'allumer.

Si cette technique promet d'être d'une grande aide dans la lutte contre les fraudes subies par Apple, il faut préciser qu'elle ne concerne pas les appareils antérieurs à l'iPhone 6.

Lorsque le câble est connecté à un smartphone défectueux, le logiciel "Serial Number Reader" peut identifier le numéro de série de l'appareil. Ensuite, le système lance une analyse qui permettra de déterminer si le numéro de série affiché n'est pas associé à un iPhone utilisant encore les services Apple (iCloud par exemple). Si le test produit des résultats qui ne correspondent pas, c'est un iPhone zombie qui a un faux numéro de série. La marque à la pomme ne pourra donc pas échanger le smartphone.

Une bataille a été gagnée, mais la guerre peut continuer…

Alors que Zombie Check est essentiellement prévu pour la Chine, il est déployé dans d'autres pays depuis février. Pour utiliser l'outil, le réparateur agréé n'a qu'à connecter l'extrémité avec le câble Lightning au smartphone défaillant et lancer l'application pour obtenir les différents numéros de série pour tirer une conclusion.

Avec ce système, Apple peut se réjouir d'avoir pris une avance substantielle dans sa lutte contre la fraude. Cependant, une question demeure : les voleurs sont-ils ainsi vaincus à jamais? Seul le temps nous le dira!