Les informations sur les prothèses auditives

On estime à 6 millions le nombre de malentendants en France. Et parmi eux, beaucoup ne prêtent qu’une oreille discrète à leur handicap. Trop de malentendants restent encore sourds à l’évolution de la correction auditive. Il est à noter que les appareils auditifs peuvent coûter très cher, ce qui explique en partie qu’une part considérable de malentendants ne puisse se les procurer. Mais certains laboratoires comme sont là pour proposer une aide auditive adéquate avec des appareils auditifs moins cher. Les prothèses auditives sont prises en charge par l’assurance-maladie sur prescription médicale et à condition qu’elles appartiennent à une catégorie inscrite sur la liste des produits et prestations remboursables par l’assurance-maladie. Elles sont remboursées à 60% sur la base de tarifs officiels fixés par la liste des produits et prestations (LPP), variables selon l’âge et le handicap.

Les malentendants très mal remboursés sur les prothèses auditives

Selon une étude sur le site www.lemonde.fr , ce remboursement est fait de façon très inégalitaire vu que pour les jeunes de moins de 20 ans et les aveugles, le plafond diffère entre 900 et 1400 euros selon l’appareil, alors que pour les adultes ce montant est plafonné à seulement 199,71 euros. À titre indicatif, la sécurité sociale rembourse mieux les prothèses auditives pour les jeunes. Par conséquent, les vendeurs d’audioprothèses en profitent en flambant les prix des sonotones destinés aux jeunes, mais aussi en vendant en priorité des appareils haut de gamme, représentant 90% des ventes. De plus, 64% du prix des prothèses reste à la charge des patients, ce qui fait qu’en France le taux d’appareillage est très faible en moyenne 15% des 5 à 6 millions de sourds ou malentendants sont équipés contre une moyenne de 18% en Europe. La France enregistre donc un taux très faible sur la part totale des malentendants en Europe.

L’évolution du marché des prothèses auditives

Le marché des appareils auditifs est aujourd’hui en pleine mutation. En effet selon Toulouse7 un décret publié cet été, autorise la vente en pharmacie sans ordonnance médicale de certaines prothèses auditives ayant une puissance maximale de 20 décibels. À partir d’un certain âge, la soixantaine ou un peu moins, avoir des problèmes d’audition s’avère normal. Ces prothèses auditives d’une technologie récente permettent de pallier ce handicap et de vivre mieux. Les nouvelles générations d’appareils auditifs sont devenues de vrais ordinateurs. Ils permettent de faire clairement la distinction entre le bruit, la parole ou la musique, mais aussi les sons venant de l’avant, de l’arrière, les sons faibles ou forts. Ces nouvelles prothèses assurent une écoute confortable et une compréhension optimale même en environnements sonores bruyants. De plus, certains appareils auditifs révolutionnaires ne nécessitent aucune manipulation et restent dans l’oreille 24h/24. D’autres résistent à l’eau, à la poussière ou encore à la transpiration, ce qui en fait les parfaits compagnons des sportifs, mais aussi des enfants. Les nouveaux types de prothèses auditives sont donc adaptés à une technologie high-tech, avec une miniaturisation des appareils permettant ainsi aux malentendants de jouir de toute leur faculté auditive, en faisant du sport, en étudiant, etc.

Recommended For You

About the Author: Isabelle

Leave a Reply

Your email address will not be published.