Quels sont les motifs interdits de licenciement?
Comment se défendre si vous êtes victime d'un licenciement abusif?
Nouveaux barèmes pour le calcul des indemnités
Le licenciement abusif est par définition le licenciement non fondé d'un salarié ou son licenciement pour un motif non autorisé. De plus, de nombreux Français sont confrontés à cette injustice et dans 4 cas sur 5 ils ne réagissent pas, alors que le licenciement abusif n'est pas la bonne chose et qu'il faut savoir se défendre.

Vous venez de perdre votre emploi et vous souhaitez savoir quoi faire? Comment savoir si votre licenciement était abusif? Et surtout, comment vous défendez-vous?

La rédaction vous explique tout dans cet article.

Quels sont les motifs interdits de licenciement?

Vous n'êtes pas sans savoir que pour licencier un salarié, un employeur doit avoir une motivation réelle et surtout logique qui justifie l'amputation de ce salarié de l'entreprise. Et parmi les motifs absolument interdits pour un licenciement, il y a :

Fautes simples : Une simple erreur est considérée comme une erreur professionnelle, mais elle n'a pas nui à l'entreprise. Elle ne peut en aucun cas constituer un motif de licenciement. En revanche, plusieurs fautes non graves et répétées peuvent, à ce moment-là, devenir une faute grave et constituer un motif de renvoi. La vie privée du travailleur : La vie privée du travailleur n'affecte en rien son employeur. Cela signifie que votre patron ne peut pas justifier votre licenciement pour une raison liée à votre vie personnelle. A l'inverse, si le licenciement s'avère abusif, mais aussi offensant, cela peut constituer un motif de poursuites judiciaires. Vous pouvez donc poursuivre votre patron. Motifs discriminatoires : Si votre employeur décide de vous licencier pour des motifs liés à votre sexe, votre origine, votre religion, vos coutumes ou encore vos opinions politiques, le licenciement peut être annulé. Comme pour la vie privée, cela peut constituer un motif d'action en justice et votre patron peut en payer le prix.

Comment se défendre si vous êtes victime d'un licenciement abusif?

Si vous êtes convaincu que vous avez raison et que votre employeur est à blâmer, il est préférable de consulter un avocat.

Pourquoi ne pas essayer de vous défendre? D'abord parce que votre employeur est toujours conseillé par un avocat. Vous risquez de vous retrouver rapidement dans une situation délicate. Mais aussi parce que c'est une procédure qui nécessite un protocole et de nombreuses formalités. Aussi, consulter votre avocat ne signifie pas nécessairement que vous agirez immédiatement. Plus important encore, votre avocat sera là pour vous assister et vous conseiller afin que vous puissiez arranger les choses avant qu'il ne soit trop tard. Et, dans les cas urgents, ils entrent en jeu.

Nouveaux barèmes pour le calcul des indemnités

Le licenciement est toujours une étape complexe pour les salariés, car ils doivent quitter l'entreprise sans être à l'origine de ce départ. Elle est parfois qualifiée d'abusive, comme un congédiement sans motif réel et sérieux.

– Vous devez vous adresser à un professionnel, car l'ordonnance du 22 septembre 2017 a instauré de nouveaux barèmes. – Il y a donc des limites aux indemnités pouvant être obtenues dans le cadre d'un licenciement jugé abusif. – Il est possible d'avoir une indemnité cumulée lorsque plusieurs conditions ne sont pas respectées, comme les modalités de consultation des représentants du personnel. – Vous devez également tenir compte de votre ancienneté pour trouver le montant maximum et minimum.

Plus vous passerez d'années dans cette entreprise, plus l'indemnité due à ce licenciement qui n'est pas fondé sur une cause réelle sera importante. Nous vous recommandons de consulter un professionnel du droit qui connaît bien les réformes et toute nouvelle exigence. Cela vous évite de subir des situations désastreuses alors que vous traversez déjà une période difficile. Vous êtes ainsi soutenu et vous pouvez même bénéficier d'une compensation supplémentaire que vous n'auriez pas pu obtenir si vous aviez été seul.