C'est arrivé une fois que vous avez rencontré une personne qui tombe soudainement sans qu'aucune force extérieure ne lui soit appliquée.

On parle souvent d'évanouissement, de perte de connaissance, de syncope ou de malaise vagal. Cette condition est causée par une chute soudaine du flux sanguin vers les nerfs du cerveau.

Cette baisse peut être causée par certaines maladies comme l'hypoglycémie, la fatigue, le stress, les maladies cardiaques ou neurologiques, etc.

Le nerf « vague » est l'auteur de ce malaise, d'où le nom de malaise vagal. Contrairement aux autres nerfs, le nerf vague quitte le cerveau directement sans passer par la moelle épinière.

De son nom scientifique de pneumogastrique, le malaise vagal est sans conséquence grave.

Comment réagir en cas de malaise vagal et quelles sont les bonnes mesures à prendre pour le prévenir? Découvrez quelques remèdes maison qui peuvent aider à gérer et à prévenir cet inconfort.

Inconfort vagal : reconnaître les symptômes et agir

Avant de tomber dans une syncope ou un malaise vagal, il y a des signaux que le corps envoie comme pour vous avertir. Ceux-ci incluent, entre autres :

– bâiller; – Nausée; – Transpiration soudaine ; – Vision floue; – Vertiges; – Bourdonnement dans les oreilles; etc

Lorsque vous entendez l'un de ces signaux, vous devez immédiatement appliquer quelques gestes simples qui vous permettront d'éviter l'inconfort vagal. Avoir besoin :

– Adoptez des positions qui permettent d'amener le sang au cerveau (assis, couché, tête baissée sur une table ou entre les genoux, etc.) ; l'environnement dans lequel vous vous trouvez ne vous permet pas de vous allonger ; – Parlez à quelqu'un que vous connaissez de votre état, etc.

Dans le cas où vous avez affaire à une personne qui vient d'avoir un malaise vagal, quelques gouttes (2) d'huile essentielle de menthe poivrée sur un mouchoir peuvent le faire revenir.

Inconfort vagal : des gestes simples pour le prévenir

Il est important d'adopter certains comportements pour prévenir l'inconfort vagal. EST :

– Identification de la cause du malaise vagal : Le malaise vagal n'est pas toujours dû à une maladie. Il s'agit le plus souvent de maux comme le stress prolongé, la peur, la faim, la déshydratation du corps, la fatigue générale, le manque de sommeil, la chaleur suffocante, etc. – La pratique d'exercices de relaxation : en effet, quand on est trop stressé, on peut se détendre en respirant profondément en se concentrant sur le moment présent et non sur la situation qui sous-tend le stress ; – Eviter la consommation excessive d'alcool ou de drogues : la présence d'alcool dans le sang amène le cœur à en envoyer davantage vers d'autres organes au détriment du cerveau. Cet état de fait peut être à l'origine d'un malaise vagal. L'abus d'alcool peut également entraîner une déshydratation. Les drogues et autres stupéfiants doivent être évités, etc.

Si malgré toutes ces astuces et gestes, le malaise vagal persiste, il faut faire appel aux compétences d'un médecin.

Gêne vagale : une consultation médicale pour se situer

Généralement, l'inconfort vagal n'a pas de cause médicale. Lorsque vous avez des antécédents d'évanouissement ou lorsque, par exemple, votre inconfort a été suivi d'une fréquence cardiaque élevée, vous devez consulter un médecin immédiatement. Il est important d'informer votre médecin de vos antécédents médicaux afin que vous puissiez poser un diagnostic efficace et apporter des solutions appropriées.