Test de numération plaquettaire : pourquoi l'analyse plaquettaire?
Comment interpréter les résultats de la numération plaquettaire?
Elles jouent un rôle important dans la coagulation du sang : les plaquettes sont de petites cellules sans noyau. En fait, pour diagnostiquer un trouble sanguin ou un trouble hémorragique, des numérations plaquettaires sont prescrites pour déterminer le nombre de plaquettes. Retrouvez dans cet article toutes les informations essentielles sur la numération plaquettaire.

Plaquettes

Générées à partir de la moelle osseuse, les plaquettes ou les thrombocytes sont de petites cellules de 2 à 4 micromètres sans noyau. Ces petites cellules en association avec les globules rouges (globules rouges) et les leucocytes (globules blancs) jouent un rôle clé dans la coagulation du sang.

Phénomène très important dans la protection du système vasculaire dans le processus de coagulation, les plaquettes adhèrent aux parois des vaisseaux sanguins endommagés, s'agrègent et libèrent leur contenu. C'est ainsi que se forme le bouchon plaquettaire qui ferme la brèche dans le vaisseau sanguin et empêche ainsi les saignements à l'intérieur du corps. Les plaquettes ont une durée de conservation moyenne de 9 jours.

Test de numération plaquettaire : pourquoi l'analyse plaquettaire?

Des tests de numération plaquettaire sont prescrits lorsqu'un patient présente un trouble de la coagulation ou un trouble sanguin. Par conséquent, l'hémogramme ou formule sanguine (NFS) est l'analyse quantitative et qualitative des éléments contenus dans le sang. Cet examen renseigne sur l'état général du patient.

Pour effectuer le test de numération plaquettaire, l'échantillon de sang plaquettaire est prélevé dans le pli du coude, du bout des doigts ou du talon à l'aide d'une ponction veineuse. Cependant, il est plutôt préférable de prélever l'échantillon à jeun.