Quelle est la cause?
Comment savez-vous que vous êtes infecté?
Peut-il atteindre les enfants?
Traiter et prévoir
La maladie pulmonaire est étymologiquement la maladie des poumons. Elle peut prendre plusieurs formes et toucher des personnes de tous âges. Il est donc important de savoir se protéger et de pouvoir détecter la maladie.

Mais quelles sont les causes de cette maladie? Quels sont les symptômes de la pneumonie? Et quelles sont les différentes formes? Cet article vous permettra de tout comprendre afin de prévoir et combattre cette maladie.

Quelle est la cause?

La maladie peut se présenter sous plusieurs formes. C'est en fonction de la cause qu'il est possible de déterminer de quel type de pneumonie vous souffrez.

– La pneumonie infectieuse : c'est une maladie d'origine bactérienne. Les voies respiratoires sont infectées par des virus, des bactéries, des parasites ou même des champignons. Les personnes les plus touchées sont essentiellement celles que l'on dit immunodéprimées. – Pneumonie bactérienne : Ce type de maladie est souvent causé par une bactérie appelée streptocoque. Il affecte généralement directement le lobe pulmonaire. – Maladie pulmonaire virale : c'est l'une des maladies pulmonaires les plus courantes et les plus contagieuses. – Pneumopathie interstitielle : Ce type de maladie peut être causé par une infection, un cancer, l'inhalation d'une substance toxique ou la prise de médicaments. Il affecte directement le tissu pulmonaire interstitiel. – Pneumopathie par inhalation : elle se caractérise par le passage des aliments dans les voies respiratoires. Elle touche principalement les personnes âgées. Dans d'autres cas, cela peut aussi être dû à un mauvais effet de l'anesthésie. – Maladie pulmonaire communautaire : affecte les personnes vivant au même endroit. Il s'agit d'une infection pulmonaire contagieuse causée par une bactérie appelée pneumocoque. Souvent, cela provient du système de ventilation d'une maison.

Comment savez-vous que vous êtes infecté?

Les symptômes varient selon le contaminant. Cependant, sachez que vous ne ressentirez peut-être aucun symptôme. Mais certains des plus courants sont la toux, la fièvre et certaines difficultés respiratoires. Respiration et respiration sifflante et la personne affectée s'essouffle très rapidement. Ce sont les premiers signes de pneumonie.

Parfois, le rythme cardiaque peut ne pas être régulier. Elle peut aussi se caractériser par des nausées accompagnées de vomissements.

Peut-il atteindre les enfants?

Oui, il y a une pneumonie infantile. La pneumonie (ou maladie pulmonaire) chez les enfants se caractérise par une forte fièvre et des frissons. Les voies respiratoires infectées provoqueront une toux sèche et un nez qui coule. Ces symptômes surviennent dans le cas d'une pneumonie virale.

Pour la pneumonie bactérienne, la température du bébé augmente fortement après un léger rhume. Parfois, vous pouvez également remarquer des vomissements et une augmentation du rythme respiratoire.

Si vous constatez que votre enfant souffre de ces symptômes, parlez-en à un pédiatre. Ils vous conseilleront sur les dispositions à prendre concernant votre enfant.

Traiter et prévoir

Cette maladie est généralement traitée par antibiothérapie en cas d'infection bactérienne. Pour une infection virale, la prise d'antibiotiques n'est pas adaptée. Pour les cas graves, une oxygénothérapie peut être prescrite.

L'hospitalisation est vraiment le dernier recours. Si vos symptômes s'aggravent et qu'une radiographie montre que vos voies respiratoires sont gravement endommagées, vous pourriez être hospitalisé pour une maladie pulmonaire.

Pour l'éviter, vous pouvez vous faire vacciner contre la grippe. Cela protégera vos voies respiratoires. Sinon, évitez de vous exposer à la fumée de tabac et portez un masque dans une pièce qui semble très poussiéreuse. Il est fortement déconseillé de faire du sport dans des lieux pollués.

En résumé, la pneumonie est une maladie facilement traitable si elle est détectée tôt. Consultez votre médecin dès que vous remarquez des difficultés respiratoires anormales.