Saignement d'implantation : Grossesse?
Symptômes à ne pas confondre avec l'implantation
Deux semaines après l'ovulation, un petit saignement peut apparaître. Cela se produit alors environ 4 semaines après la dernière période menstruelle. Il peut s'agir d'un implant ou d'un implant. Ce phénomène survient principalement en début de grossesse. Beaucoup de gens s'interrogent sur ces saignements, qui ressemblent aux menstruations. Les femmes qui veulent concevoir peuvent être déçues lorsqu'elles voient ces taches rougeâtres. Nous devons en savoir plus sur le sujet avant de tirer une conclusion.

Reconnaître le saignement d'implantation

Déjà, il faut comprendre que le saignement d'implantation se produit en raison de divers phénomènes. Une fois l'ovule fécondé, il avance dans la trompe de Fallope et rejoint l'utérus pour s'accrocher à sa paroi. Une fois que l'œuf traverse la paroi utérine, il peut endommager les vaisseaux sanguins. Les saignements avant les menstruations surviennent donc 2 semaines après l'ovulation. C'est la nidification. Elle survient une semaine après la fécondation.

A noter que le saignement en question dure au maximum environ 3 jours. S'ils ne s'arrêtent pas après cette période, il pourrait s'agir de menstruations normales.

Distinguer l'implantation de la menstruation

Il est important de distinguer l'implant d'une menstruation normale. Il y a donc quelques détails à prendre en compte :

– Le saignement d'implant ou d'implant ne dure pas plus de 3 jours alors que les menstruations peuvent durer jusqu'à 5 jours et plus. – La nidification est rose clair et est en petite quantité par rapport à la réglementation. – L'implant ne s'accompagne pas de symptômes tels que les menstruations (douleurs abdominales, dorsales, etc.).

L'intensité du saignement d'implantation

À la suite de l'implantation, les petits vaisseaux sanguins se rompent. Pour cette raison, le saignement avant les menstruations n'est pas très important. En cas de saignement abondant, il est préférable de consulter d'urgence un gynécologue. L'implant s'accompagne parfois de petites déchirures dans le bas-ventre. Il est également possible de ressentir de petites douleurs mais elles ne sont pas intenses.

Saignement d'implantation : Grossesse?

Le saignement d'implantation a plusieurs causes d'origine. Le stress, les changements cycliques et les rapports sexuels récents peuvent entraîner des "spottings". En conséquence, vous pouvez saigner, mais cela n'indique pas nécessairement une grossesse. Pour être rassurée, le mieux est de faire un test de grossesse ou une prise de sang. A noter que les tests de grossesse donnent des résultats fiables 14 jours après l'ovulation. Cependant, certains prototypes de test sont plus avancés que d'autres. Le test de grossesse peut être positif mais aller chez le gynécologue est le seul moyen de confirmer une grossesse en cours.

Symptômes à ne pas confondre avec l'implantation

L'avortement spontané ou l'avortement est précédé de différents symptômes. Vous saignez peut-être mais ce n'est pas un implant mais plutôt une fausse couche. Le saignement n'est pas abondant et il n'y a pas de douleur. C'est pourquoi la jeune femme pense qu'il ne s'agit que d'un implant. Ce ne sera qu'au moment de l'échographie de contrôle que le gynécologue annoncera l'avortement. Dans tous les cas, si vous envisagez d'avoir un bébé, pensez à vous rendre chez un médecin urgentiste lorsque vous saignez.

De plus, le saignement ne reflète pas toujours l'implantation mais peut également signifier un décollement du trophoblaste qui devrait donner naissance au placenta plus tard. Enfin, il ne faut pas confondre l'implantation avec les périodes anniversaires qui sont des périodes qui surviennent aux dates habituelles chez une femme enceinte et qui sont sans danger.