Pour beaucoup de gens, avoir un bébé est une bénédiction. Mais il ne suffit pas de vouloir un enfant, mais de pouvoir le faire. En effet, le corps d'un homme ou d'une femme doit pouvoir procréer. Les organes génitaux ne doivent pas seulement procurer un plaisir sensuel, ils doivent également pouvoir reproduire de nouvelles cellules souches issues de la fécondation entre un spermatozoïde et un ovule. Existe-t-il des méthodes efficaces pour contrôler la fertilité? En ce qui concerne les femmes en particulier, cet article tentera de donner quelques réponses sur la façon de déterminer leur fertilité ou leur infertilité.

Test d'ovulation chez la femme

De nombreux tests d'ovulation ont été développés par différentes sociétés pharmaceutiques, chacune suivant sa propre ligne. Ce test, dédié exclusivement aux femmes, vise à détecter le bon moment pour la conception, à savoir celui de l'ovulation. Il prend en compte le taux d'hormone lutéinisante (LH) contenue dans les urines pour évaluer le bon moment de la conception. En effet, le corps libère une grande quantité de cette hormone 24 à 36 heures avant l'ovulation et stimule en même temps la femme à avoir des rapports sexuels. Lorsque le résultat de ce test est positif, le couple doit avoir des relations sexuelles dans les 48 heures.

Cependant, bien que ce test d'ovulation permette de connaître le bon moment pour concevoir, il ne donne aucune indication sur la qualité de l'ovule.

L'examen gynécologique

Cet examen, réalisé par un gynécologue, permet de dépister d'éventuelles anomalies anatomiques ou une infection de l'organe génital féminin. Les médecins pratiquent généralement un examen vaginal, un frottis vaginal ou un examen au spéculum.

L'équilibre hormonal

Plusieurs hormones affectent la fertilité d'une femme. Parmi eux, la progestérone et les œstrogènes occupent une place prépondérante. Par conséquent, lors des tests de fertilité chez les femmes, il est recommandé de prélever des échantillons de sang à différents moments du cycle féminin (avant, pendant et après l'ovulation). Cela aide à déterminer les fluctuations anormales de ces hormones qui pourraient expliquer le problème de fertilité d'une femme.

Les hormones thyroïdiennes sont également affectées, à savoir la FSH, la LH et la TSH, car elles ont également un impact sur la capacité de reproduction des femmes.

Échographie pelvienne

Il s'agit d'un examen échographique effectué sur le ventre de la femme pour visualiser la structure de son système reproducteur et découvrir d'éventuelles anomalies qui s'y trouvent. Cet examen permet de voir par exemple des ovaires polykystiques (ovaires hypertrophiés, suivi de la présence de kystes en périphérie) qui peuvent être à la base de bouleversements hormonaux.

Quelques rappels importants pour une fertilité sûre

Malgré les progrès de la science, il existe encore des facteurs inconnus qui sous-tendent l'infertilité féminine. Cependant, certains sont très bien identifiés.

Pour les femmes, il vous faut :

– Une ovulation régulière et de bonne qualité ; – Trompes de Fallope perméables ; – Glaire cervicale de bonne qualité; – Un système génital en bon état, qui permet des rapports sexuels complets. Le contact entre les spermatozoïdes et le mucus doit être efficace ; – Une muqueuse utérine réceptive.