Présent à la 40e conférence du CEPD sur la protection des données, le patron de la marque à la pomme a tenu un discours plus ou moins émouvant ce mercredi dans l'hémicycle du Parlement européen. Dans un discours d'une vingtaine de minutes, Tim Cook a rappelé que la vie privée des utilisateurs d'outils informatiques est un droit fondamental et que le "complexe des données industrielles" doit cesser. Il retrouve en dessous l'essentiel de son discours.

Tim Cook salue les efforts de l'Europe pour protéger les données

"Nous devrions célébrer le travail des institutions européennes sur le RGPD (…) Il est temps que le reste du monde, y compris mon pays d'origine, suive votre exemple", a-t-il déclaré. Par ces mots, Tim Cook réaffirme le soutien de la marque Apple au principe de la loi fédérale sur la protection de la vie privée aux États-Unis.

Il dénonce alors le « complexe industriel des données, qui devrait tous nous inquiéter. Il précise : « Nos propres données, du quotidien au plus personnel, sont désormais utilisées contre nous, avec une efficacité militaire. A l'extrême, cela se traduit par des entreprises privées qui vous connaissent mieux que vous ne vous connaissez vous-même. Dans quel monde vivons-nous…?

"Nous ne pourrons jamais exploiter le véritable potentiel de la technologie sans la pleine confiance des utilisateurs qui l'utilisent", a-t-elle déclaré. Par ces mots, le patron de la firme de Cupertino critique subtilement ses concurrents directs, qui sont : Google, Facebook et Amazon.

Le patron d'Apple dénonce la collecte de données

Chaque jour, les données de millions de personnes sont collectées, assemblées, traitées avec soin pour définir des profils en ligne. Les algorithmes transforment des préférences inoffensives en biais établis.

Selon Tim Cook, la technologie moderne a conduit à la création d'un système industriel qui transforme les données personnelles quotidiennes en armes dirigées contre nous. Ces mécanismes affectent non seulement les individus mais aussi les sociétés dans leur ensemble.

Par conséquent, Cook estime que : "Les plateformes et les algorithmes qui améliorent nos vies peuvent en fait amplifier les pires inclinations de la nature humaine. Selon le PDG d'Apple, certains méchants et même des gouvernements ont profité de la confiance des consommateurs pour :

– Accentuer les divisions; – Inciter à la violence ; – Et aussi réduire notre sens commun de ce qui est mal et de ce qui est bien.

Tim Cook fait référence à l'accord Facebook / Cambridge Analytica et propose des solutions

Le patron d'Apple ne nomme pas clairement les facteurs qui ont déclenché cette crise. Cependant, son discours fait référence à des scandales récents tels que celui dans lequel plus de 50 millions de profils d'utilisateurs Facebook ont ​​été utilisés par Cambridge Analytica pour influencer les élections américaines de 2016.

Face à cette situation critique, le patron de l'entreprise californienne réclame désormais la mise en place d'une loi fédérale sur la protection des données personnelles pour les Etats-Unis. Pour lui, le moment est venu pour le reste du monde de suivre l'exemple européen en matière de protection des données. Ce règlement permettra aux citoyens de jouir de quatre droits fondamentaux, à savoir :

– Minimiser la collecte de données personnelles ; – Le droit de savoir quelles données sont collectées ; – Le droit d'accéder à ces données ; – Le droit au stockage sécurisé de ces données.

Enfin, Tim Cook a répondu aux critiques selon lesquelles la vie privée est un frein à l'innovation. Pour le patron d'Apple, "une telle notion est à la fois fausse et destructrice.