Les triglycérides entrent dans la catégorie des lipides. Issus de la transformation des sucres et de l'alcool par le foie, ils proviennent également de la digestion des molécules lipidiques présentes dans les aliments. Le pourcentage de référence de triglycérides est d'environ 1,7 g/l. Ce pourcentage ne présente aucun danger pour la santé humaine. Lorsqu'un sujet a un pourcentage de triglycérides supérieur à la norme établie, il souffre d'hypertriglycéridémie. Cela l'expose à des risques de maladies cardiovasculaires, de diabète, de pneumonie, etc. Découvrez dans cet article les différentes techniques et méthodes pour faire baisser le taux de triglycérides.

Réguler l'absorption d'alcool

Boire trop d'alcool peut faire augmenter considérablement votre taux de triglycérides. Pour diminuer ce pourcentage, ne buvez pas plus d'alcool que la dose maximale prescrite. Ne buvez pas plus de 34cl de bière, 12,5cl de vin ou 4,5cl de spiritueux par jour. Le vin reste la meilleure boisson compte tenu de ses nombreux bienfaits pour l'organisme. En effet, ses polyphénols préviennent les risques de maladies cardiovasculaires. Si vous avez des triglycérides élevés, abstenez-vous de l'alcool.

Limitez les aliments sucrés

Le sucre fait également partie des aliments à éviter en cas d'hypertriglycéridémie. En fait, de nombreux repas industriels contiennent des glucides. Vous consommez donc ces "sucres cachés" sans vous en rendre compte. Pour sélectionner judicieusement vos produits, prenez le temps de bien consulter la liste des ingrédients. Ne choisissez pas des aliments pour lesquels le sucre est au-dessus des constituants. Cela signifie qu'ils en contiennent dans des proportions non négligeables. Restez vigilant lors de la vérification de la composition d'un produit. En effet, les constructeurs montrent des astuces. Ils donnent différentes dénominations de sucre. On parle alors de glucose, de saccharose, de fructose, de saccharose ou de sorbitol.

Consommer des oméga-3

Ces substances réduisent considérablement le risque de maladies cardiovasculaires. Ils favorisent également une baisse significative du pourcentage de triglycérides dans le sang. Prenez au moins 1 g d'acide eicosapentaénoïque (EPA) et d'acide docosahexaénoïque par jour. Plusieurs aliments contiennent des pourcentages élevés d'oméga-3. Vous le trouvez dans des poissons comme le saumon, la truite, le maquereau, le hareng, la sardine, le thon, l'espadon ou le flétan. Il contient de l'huile de graines de lin ou de canola. Les noix en fournissent également. Offrez-vous 2 à 3 repas de poisson gras par semaine pour répondre à vos besoins en oméga-3.

Réduisez votre apport quotidien en matières grasses

– Pour abaisser le taux de triglycérides, essayez de limiter votre apport quotidien en matières grasses. Leur pourcentage doit correspondre au maximum à 30% de l'apport calorique total. – Eviter les excès. Quant aux acides gras saturés, ils ne doivent pas représenter plus de 7 % de cette proportion et 1 % des acides gras trans. La pratique recommande qu'un homme absorbe en moyenne 90g de graisse par jour alors qu'une femme en absorbe 65g. – Préférez les graisses insaturées comme l'huile d'olive, le beurre de macadamia, le beurre d'amande ou d'avocat. Consommez également des graisses polyinsaturées, également appelées oméga-6.

Maintenir un poids super sain

Le surpoids résulte d'une faible consommation de calories absorbées par rapport à sa dépense énergétique. Cependant, cet excès de calories favorise une meilleure production de transporteurs de triglycérides. Lorsque vous avez des niveaux élevés de triglycérides, vous devez vous efforcer d'atteindre votre poids idéal. Le tour de taille est également un excellent indicateur du pourcentage de triglycérides. Si c'est important, le risque d'hypertriglycéridémie apparaît élevé. Prenez donc ces différents paramètres en considération pour avoir un bon taux de triglycérides et rester en parfaite santé.