Les triglycérides représentent les graisses produites par l'intestin et le foie. Ils résultent de la transformation et de la synthèse des sucres et des graisses générés par notre alimentation. Ils infiltrent les cellules graisseuses. Ils aident à lutter contre le froid et se transforment en énergie en cas d'effort prolongé. Le profil lipidique tient souvent compte du taux de triglycérides. Cela mesure le risque de subir une attaque cardiovasculaire.

Le taux normal de triglycérides

Pour évaluer ce taux, les professionnels réalisent une prise de sang sur une personne à jeun depuis au moins 12 heures. La valeur de référence varie selon l'âge et le sexe. Exprimé en grammes par litre, pour les femmes il s'établit comme suit :

– 0, 3 et 1,05 pour les enfants jusqu'à 4 ans ; – 0,35 et 1,10 de 4 à 10 ans ; – 0,35 et 1,35 de 10 à 15 ans ; – 0,40 et 1,30 de 15 à 20 ans ; – 0,35 et 1,40 pour les personnes âgées de 20 à 70 ans ; – 0,30 et 1,20 pour les plus de 70 ans.

Pour les hommes, le taux de référence est le suivant :

– 0. 30 et 1 pour les enfants jusqu'à 4 ans; – 0,30 et 1,05 de 4 à 10 ans ; – 0,30 et 13,30 de 10 à 15 ans ; – 0,35 et 1,50 de 15 à 20 ans ; – 0,45 et 1,75 pour les personnes âgées de 20 à 70 ans ; – 0,45 et 1,50 pour les plus de 70 ans.

Ces taux de base peuvent varier en fonction de critères précis tels que la grossesse, l'utilisation de contraceptifs, la consommation de certains médicaments ou le tabac, pour ne citer que les principaux facteurs. Ils diffèrent également chez les personnes obèses.

Le taux de triglycérides à risque

Vous pouvez être tranquille si votre taux de triglycérides se situe entre 1,5 g et 2 g par litre de sang. Cela signifie que tout va bien. En revanche, vous avez toutes les raisons de vous inquiéter si c'est entre 4 et 5 g par litre de sang. Dans ce cas, n'hésitez pas à consulter au plus vite le professionnel de santé qui vous suit habituellement et voyez avec lui la marche à suivre.

Les risques pour les patients avec des triglycérides élevés

Ces substances seules ne constituent pas un vecteur de maladie. Ils n'affectent pas une personne et ne causent pas de problèmes cardiovasculaires. Mais ils sont un indicateur essentiel. En effet, l'augmentation de leur taux se traduit par une augmentation du pourcentage de mauvais cholestérol et une diminution notable du bon cholestérol. Un pourcentage élevé de triglycérides signifie que vous pouvez être victime d'accidents cardiovasculaires tels qu'un infarctus du myocarde ou un accident vasculaire cérébral. Vous vous exposez également à des plaques d'athérome qui augmentent la paroi artérielle et entravent la circulation sanguine normale. De plus, un taux de triglycérides trop élevé peut provoquer une inflammation du pancréas. L'hypertriglycéridémie favorise également le diabète, notamment en présence d'obésité abdominale. Une étude menée par des scientifiques de l'Université de Stanford a conclu qu'un pourcentage élevé de triglycérides vous expose à un risque considérable de fracture osseuse. On estime qu'une augmentation de 50 mg de triglycérides par dl de sang augmenterait le risque de fracture osseuse de 31 %. De plus, l'hypertriglycéridémie peut résulter d'une consommation excessive d'alcool ou de sucre, d'une hyperuricémie ou d'une insuffisance rénale. Il faut donc surveiller de très près le taux de triglycérides pour ne pas dépasser la norme attendue. Faites-vous vérifier assez souvent. Si vous constatez des anomalies, n'hésitez pas à recourir à des traitements et des conseils qui peuvent faire baisser drastiquement votre pourcentage de triglycérides. La régulation des niveaux de triglycérides est très importante pour votre bien-être et votre santé.