Définition de la TSH ultra sensible : que faut-il savoir?
TSH élevée ultra sensible : le dosage
TSH hypersensible élevée : comment soigner la glande thyroïde?
Que signifie un niveau élevé de TSH ultra-sensible?
Que signifie une faible TSH et quels sont ses symptômes?
Pour réguler le niveau de sécrétion d'hormones thyroïdiennes, saviez-vous qu'une autre hormone est produite à l'arrière du crâne? Hé bien oui! Aussi appelée thyréostimuline ou TSH, elle intervient dans une série de boucles hormonales. Pour mieux comprendre le processus, retrouvez tous les éléments nécessaires ici.

Définition de la TSH ultra sensible : que faut-il savoir?

Pour commencer, rappelons que l'hormone stimulant la thyroïde représente une glycoprotéine de l'hypophyse qui joue le rôle principal de stimuler la sécrétion des hormones thyroïdiennes. Pour ce faire, il agit en permanence sur les cellules thyroïdiennes. Mais dans ce processus de production, une soumission à la réglementation est appliquée avec la présence de divers autres facteurs tels que le TRH (Thyrotropin Releasing Factor) et les hormones thyroïdiennes elles-mêmes. Considérés comme les principaux acteurs de la chaîne d'approvisionnement, ces derniers remplissent diverses fonctions dont : la digestion, la température, la fatigue, la fertilité, etc. Lorsque le niveau de TSH sécrétée augmente, on observe une production excessive d'hormones thyroïdiennes. A l'inverse, lorsque la TSH diminue, les hormones thyroïdiennes deviennent déficientes.

Savez-vous pourquoi le test TSH semble si important? En fait, il représente un indicateur spécial qui permet de révéler la présence de toute pathologie thyroïdienne. Grâce à elle vous pourrez alors dépister une hyper ou une hypothyroïdie, et suivre l'évolution d'une maladie thyroïdienne, ainsi que l'effet du traitement adopté. Voici quelques autres symptômes qui nécessitent un test TSH ultra-sensible :

– Des signes révélateurs de problèmes thyroïdiens tels que peau sèche, frissons, crampes, manque d'énergie, insomnies récurrentes, dépression, etc. ; – La présence de goitre chez les patients de tous types; – Diagnostic d'une maladie auto-immune incluant le diabète de type 1 et la polyarthrite rhumatoïde ; – Prendre des médicaments qui peuvent encore provoquer une perturbation partielle ou totale de la glande thyroïde ; – Lors d'un examen médical pour les femmes de plus de 50 ans ou tout patient souffrant de dyslipidémie ou d'hypertension artérielle.

TSH élevée ultra sensible : le dosage

Pour retirer l'hormone stimulant la thyroïde du sang veineux, le patient doit rester dans certaines conditions nécessaires au succès du prochain dosage. L'opération doit donc avoir lieu le matin, à jeun et sans autre traitement en cours, car certains médicaments peuvent modifier les effets attendus. Après l'analyse effectuée toutes les 6 à 8 semaines, le test sanguin commence par des méthodes ultrasensibles associées aux hormones T3 et T4. Cela permet notamment d'étudier l'hyper et l'hypothyroïdie, de détecter une TSH très basse et de limiter les tests de stimulation. Si vous souhaitez également suivre le traitement de la dystyroïdie, cette prise de sang reste une excellente option. Voici quelques informations sur les différentes variantes possibles :

– Les valeurs normales de TSH sont mesurées en millièmes d'unité internationale par litre de sang (mUI/L) et sont estimées entre 0,2 et 4 mUI/l ; – Les variations physiologiques de la TSH évoluent au niveau de chaque individu en fonction d'estimations liées à son âge, à la prise d'autres médicaments ou à la présence d'une grossesse ; – Un taux de TSH très bas estimé à TSH <0. 5 mUI/L témoigne d'une surproduction d'hormones qui ralentit la sécrétion de TSH elle-même ; – Un taux de TSH élevé évalué à TSH > 5 mUI/L signifie que la thyroïde ne produit plus d'effet.

TSH hypersensible élevée : comment soigner la glande thyroïde?

Pour prendre soin de votre thyroïde, vous devez commencer par changer votre mode de vie et certaines habitudes. Voici quelques conseils qui vous aideront à cet égard :

– Adopter une alimentation équilibrée riche en iode (poissons, produits laitiers) : celle-ci joue un rôle fondamental dans le fonctionnement, le développement et la régulation de certains organes du corps. – Observer les périodes à risque telles que l'adolescence, la grossesse et la vieillesse. – Evitez la consommation excessive de tabac ou d'alcool : cela peut avoir une influence négative sur la glande thyroïde. – Limitez également le stress pour préserver votre système immunitaire.

La thyroïde située dans le cou sécrète deux hormones très importantes pour le corps humain, la T3 et la T4. Puisque cette glande ne peut pas simplement sécréter ces substances indéfiniment, le contrôle est essentiel! C'est ainsi qu'une autre hormone produite par une glande cérébrale appelée hypophyse antérieure ou hypophyse contrôle la sécrétion de T3 et T4 : cette hormone est appelée TSH ultrasensible.

La définition de la TSH ultrasensible et son mécanisme d'action sont simples : si les hormones thyroïdiennes sont trop basses, elle stimule la thyroïde à sécréter plus d'hormones (d'ailleurs, TSH signifie thyréostimuline, en anglais). A l'inverse, si la thyroïde produit trop d'hormones, celles-ci vont exercer ce qu'on appelle une rétroaction négative sur la TSH, c'est à dire la bloquer, lui dire en quelque sorte "on a ce qu'il faut, tu peux arrêter la stimulation".

Que signifie un niveau élevé de TSH ultra-sensible?

Vous l'aurez sûrement compris : le niveau de TSH ultrasensible et celui des hormones thyroïdiennes sont inversement proportionnels : une TSH ultrasensible élevée correspond à des hormones thyroïdiennes basses (dans la plupart des cas cependant, les cas où les deux entrent de mèche sont rares, mais on ne voulons pas compliquer la lecture, nous nous en tiendrons donc aux cas les plus fréquents).

Un taux de TSH élevé signifie T3 et T4 bas, et définit donc ce qu'on appelle l'hypothyroïdie, c'est à dire que la thyroïde ne fonctionne pas suffisamment, ce taux de TSH élevé peut avoir plusieurs conséquences :

– Froideur. – Une lenteur et un ralentissement idéo-moteur. – Gain de poids. – Une dépression. – Apnée du sommeil. – Syndrome du canal carpien. – Constipation. – Peau sèche et cheveux cassants. – Aménorrhée : cela signifie que la femme n'a plus ses règles.

La thyroïde ayant pour rôle global d'accélérer divers métabolismes et d'autres fonctions cognitives, une baisse du régime alimentaire ralentirait le corps.

Que signifie une faible TSH et quels sont ses symptômes?

Contrairement à l'hypothyroïdie, une TSH basse signifie que les hormones thyroïdiennes sont trop élevées, la thyroïde travaille un peu trop, cela définit ce qu'on appelle l'hyperthyroïdie.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie contrastent presque point par point avec ceux de l'hypothyroïdie. Par conséquent, lorsque la thyroïde travaille trop, la brûlure métabolique globale augmente, ce qui entraîne une accélération de toutes les différentes fonctions du corps. Par exemple, nous pouvons trouver :

– Diarrhée. – Palpitations. – L'excitation excessive et l'irritabilité. – Insomnie. – Une perte de poids très importante : en plus, certaines personnes consomment des hormones thyroïdiennes justement pour perdre du poids. – Transpiration excessive même à basse température. – Les bouffées de chaleur.

Le test TSH ultrasensible nécessite des analyses de sang, et une fois le diagnostic posé, le traitement est assez simple :

– En cas d'hypothyroïdie : les hormones thyroïdiennes manquantes seront administrées directement. – Dans l'hyperthyroïdie : des antithyroïdiens de synthèse seront administrés, qui bloquent l'action des hormones thyroïdiennes.