Verrue génitale : quelles sont les causes?
Caractéristiques des verrues génitales
Condylome : quel type de traitement?
Les verrues génitales sont également connues sous le nom de crête de coq ou de condylome. Ce sont des lésions de la muqueuse vulvo-vaginale ou anale. Ce type de verrues n'est pas visible à l'œil nu et elles sont également gênantes. De plus, ils sont très contagieux. Cet article vous propose de découvrir plus d'informations sur ce sujet.

Verrue génitale : quelles sont les causes?

Certaines souches du papillomavirus ou HPV provoquent des verrues génitales. Il s'agit d'un virus courant. Le risque d'être infecté est de 85% et on le trouve principalement chez les personnes sexuellement actives. De plus, il est relativement facile de contracter ce virus qui se transmet lors de contacts sexuels. Il n'est pas facile de déterminer l'infection par le virus HPV. La verrue vaginale et la verrue pénienne sont des signes évidents de cette infection. Ceux-ci doivent être traités dès que possible.

La période d'incubation et le mode de transmission de la verrue génitale

Une période de 3 mois peut s'écouler entre la contraction de l'infection et son développement. 0,3% des nouveaux cas de verrues génitales sont recensés chaque année en France. En effet, comme cela a été précisé, cette infection a tendance à se transmettre rapidement. A noter que la coinfection est tout aussi rapide car la verrue génitale se transmet comme les autres maladies sexuellement transmissibles. En outre, il est préférable d'éviter les rapports sexuels non protégés. De plus, il est également possible de contracter le VPH lorsque la bouche entre en contact avec les organes génitaux du partenaire.

Caractéristiques des verrues génitales

La verrue génitale masculine, comme les autres verrues, ressemble aux verrues pigmentées qui peuvent également avoir une couleur chair. On la retrouve au niveau du pénis ou de l'anus chez l'homme. Quant à la verrue vaginale, chez la femme on la retrouve plutôt au niveau du vagin, du col de l'utérus ou près de l'anus. Parfois, il est également visible au niveau de la vulve. Une personne infectée par une verrue génitale a des verrues de différentes tailles. Ils sont généralement visibles. Ils ne démangent pas et ne sont pas douloureux, mais il est important de les traiter. Il existe trois types de verrues :

– Condylome acuminé, de couleur similaire à la peau et en forme de grappe. – Verrues papuleuses qui ressemblent à de petites bosses et prennent une couleur rose ou de peau. – Verrues planes difficiles à voir et ressemblant à des taches près de la muqueuse anale.

Condylome : quel type de traitement?

Les verrues génitales nécessitent un traitement local qui peut durer jusqu'à 15 semaines selon les cas. Le sujet est ensuite invité à appliquer une pommade sur les zones génitales sujettes aux verrues. Il est à noter que ce produit brûle les verrues. Si les lésions ne disparaissent pas, le médecin devra peut-être opérer la personne ou effectuer un traitement au laser. Quelques conseils et recommandations sur les verrues génitales Il est recommandé d'utiliser des préservatifs lors des rapports sexuels. Ceci s'applique jusqu'à ce que les lésions disparaissent. Le traitement peut être douloureux mais il est essentiel. Il n'y a pas de remède immédiat. Sinon, il existe des mesures préventives qui consistent à limiter le risque d'infection. Gardasil, en effet, est un vaccin qui immunise les jeunes filles de 14 ans contre certaines formes de papillomavirus. Certaines formes de papillomavirus sont responsables de verrues génitales. Dans tous les cas, vous devez vous protéger pendant les rapports sexuels. De plus, un suivi médical est également essentiel pour éliminer toutes les verrues vaginales et les verrues péniennes. Les recommandations du médecin doivent être suivies à la lettre pour assurer l'efficacité du traitement.