L’interrogation qui se pose aujourd’hui est la suivante : Chaudière électrique ou gaz ? Au niveau de la consommation énergétique, les évolutions technologiques pour le gaz comme pour l’électrique aboutissent à une égalité.

La chaudière gaz lorsque l’appartement est relié au réseau de gaz naturel, demeure une alternative rentable. Loin des villes, à la campagne, l’investissement dans une cuve de stockage pour une chaudière au gaz ou au fioul impose un coût supplémentaire. L’électricité demeure plus intéressante que les hydrocarbures.

La pompe à chaleur vient en complément d’une chaudière à gaz ou électrique, qui ne fonctionnera plus qu’en plein hiver. La pompe à chaleur utilise la température stable du sous-sol pour en extraire une énergie écologique. Si une pompe à chaleur seule ne peut pas chauffer tout un logement, elle permet de réaliser des baisses de facture considérables.

Radiateurs à inertie ou pompe à chaleur air/eau?

Au mieux il faudrait demander à un vrai professionnel du chauffage , pour comprendre les nuances entre les produits et l’efficacité de chaque type de radiateur. La ferveur des Européens pour l’écologie a énormément apporté au développement de technologies novatrices qui, mises à profit par les industriels, font émerger par exemple des pompes à chaleur qui privilégient le respect des biens d’origine naturelle dans leur mode de chauffage. Le radiateur électrique classique, en ce qui le concerne, est absolument à l’opposé et au total modérément efficace, en plus de ne pas être rentable. Il y a un beau compromis : le radiateur à inertie.

Chaudière à gaz à condensation

La chaudière à condensation est bien plus performante. Avec ce système, la vapeur d’eau présente au cœur des gaz de combustion est utilisée. Ainsi, la chaudière à condensation économise 30% de gaz.

Son coût d’achat est plus élevé, mais la chaudière à condensation ouvre droit à une participation de l’État via un crédit d’impôt. Vous pouvez également trouver chez Ecotherm un sèche serviette.

LAISSER UN COMMENTAIRE