L’isolation des combles est nécessaire pour réduire les pertes thermiques, améliorer le confort interne de votre habitation et réduire vos factures d’énergie. Il s’agit de la première zone occasionnant des déperditions thermiques dans un bâtiment. Pour encourager les ménages à procéder à l’isolation de la toiture, l’Etat a mis en place des dispositifs d’aides pour le financement des travaux. Ce guide vous indique les solutions existantes pour isoler ses combles gratuitement.

L’isolation des combles pour un euro

Un programme permettant d’isoler ses combles à un montant symbolique d’un euro est mis en place par le gouvernement dans le cadre du CEE. Il s’agit d’un programme qui exige le paiement des travaux d’isolation de combles par les gros pollueurs. Ceci, seulement, si vous n’avez pas encore procédé à l’isolation de votre toit ou que l’installation actuelle est obsolète.

Ce dispositif d’aide est destiné aux ménages à revenus modestes, en vue de leur permettre de réaliser des économies sur la consommation d’énergie. Vu qu’une toiture non isolée est à l’origine d’une perte de chaleur à hauteur de 30 %, son isolation aura un impact important sur la réduction des factures du chauffage. De plus, les résidents peuvent bénéficier d’un confort thermique optimal, quelle que soit la saison. Les sensations de froid sont limitées par les matériaux isolants qui réduisent la différence de chaleur entre les différentes pièces de la maison. Pour plus d’informations, cliquez ici, pour tout savoir sur l’isolation des combles.

Les conditions d’éligibilité

En France, 20 000 ménages ont pu bénéficier d’une isolation des combles à un euro. Toutefois, il ne s’agit pas d’un dispositif d’aide accessible à tous. Comme indiqué plus haut, ce financement est destiné aux foyers à revenus modestes. Ainsi, pour être éligible à cette aide, il est requis que les revenus de votre ménage ne dépassent pas les limites fixées par l’Ademe et le Ministère de l’Environnement.

De même, le logement qui fait l’objet des travaux d’isolation des combles doit avoir plus de deux ans avec une isolation de la toiture inexistante ou vétuste. Grâce à la loi pour la transition énergétique et la croissance verte, les ressources financières attribuées pour le projet sont plus importantes pour les ménages en situation de “précarité énergétique”.

LAISSER UN COMMENTAIRE