Une fourche de vtt est l’élément qui se place à l’avant du vélo et qui guide la roue. C’est aussi cet élément qui va absorber les chocs rencontrés lors du parcours – si la fourche dispose d’amortisseurs.

Tous les modèles de fourche pour vtt ne sont pas égaux. Certains modèles sont robustes et rigides, et n’amortissent pas du tout les bosses et crevasses. D’autres amortissent et permettent de gagner en adhérence.

Parmi les fourches à amortisseur (on parle de fourche suspendue), on trouve également plusieurs gammes : du simple amortisseur à ressort jusqu’à l’amortisseur à air comprimé et à l’amortisseur à huile.

Dans ce court article je vais vous expliquer comment choisir votre fourche pour vtt en fonction de l’usage que vous faites de votre vélo. Vous allez aussi découvrir pourquoi une fourche rigide est en général déconseillée.

Une fourche rigide n’amorti pas les chocs, elle n’est pas dotée d’amortisseur. Au moindre obstacle rencontré le choc se propagera jusqu’à vos poignets et vos bras.

Certains vélos ne sont pas dotés d’amortisseurs. Par exemple les vélos de route (ceux que possèdent les coureurs du tour de France) n’en ont pas besoin car ils ne rencontrent jamais d’obstacle : la route est plate !

Pour un vélo de ville les amortisseurs sont confortables mais pas vraiment indispensable non plus. On pédale le plus souvent sur la route, et les seuls obstacles rencontrés sont les trottoirs, nids de poule, ou parfois des sentiers de terre dans un parc public.

En revanche un vélo tout terrain (VTT) est censé être utilisé sur des sentiers et des chemins peu fréquentés, qui ne sont pas plat ni entretenus – comme en montagne par exemple.

L’usage d’une fourche suspendue (dotée d’amortisseurs) est donc plus que recommandé : c’est indispensable si vous faites souvent des balades sur des sentiers battus ou des chemins caillouteux en forêt.

Si vous choisissez une fourche rigide, vous aurez plusieurs problèmes. Tout d’abord vous aurez rapidement mal aux poignets à cause des chocs et vibration de votre vélo.

Un autre problème moins évident mais encore plus dangereux est le manque d’adhérence. Un amortisseur n’est pas la seulement que pour amortir les chocs, il sert aussi à maintenir la roue au sol pour pouvoir tourner et freiner.

Une fourche de VTT suspendue

La fourche suspendue est indispensable sur les chemins irréguliers. Lorsque vous faites de la route elle n’est pas nécessaire mais lors des chocs vous sentirez vraiment la différence.

Toutes les fourches suspendues ne sont pas équivalentes. Certaines fourches suspendues coutent à peine une cinquantaine d’euros. D’autres peuvent dépasser les 1000 euros.

Pour un VTT-iste amateur, une fourche de vélo tout terrain d’entrée de gamme sera dans la plupart des cas suffisante. Nul besoin de réglage de la détente, du rebond, ou encore de la précontrainte.

Les fourches suspendues bas de gamme sont désormais presque toutes dotées du blocage de la suspension pour faire de la route. C’est à peu près tout ce dont vous aurez besoin pour faire des balades le dimanche.

Le seul point important à vérifier pour un novice (hormis la compatibilité avec votre vélo) est le débattement. Plus il est important et plus

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here